Les programmes de rachat d’actions mieux encadrés par le CDVM

Le Conseil déontologique des valeurs mobilières (CDVM) vient d’adopter une nouvelle circulaire pour mieux fixer les modalités de mise en œuvre des opérations de rachat par les sociétés cotées de leurs propres actions en vue de régulariser le marché. La circulaire clarifie mieux la notion de régularisation et apporte les éléments d’appréciation qui permettent de canaliser la conduite d’un programme de rachat. Elle indique de façon plus explicite les circonstances qui peuvent justifier des interventions sur les actions propres. La circulaire vise également à renforcer la professionnalisation de la pratique par l’adoption d’une série de nouvelles dispositions, notamment l’obligation de confier l’exécution du programme de rachat à une seule société de Bourse, qui doit agir dans un cadre mieux organisé et jouir d’une indépendance totale. Enfin, de nouvelles modalités d’intervention sur le marché ont été prévues par la circulaire, dans le but de minimiser le risque que les programmes de rachat s’écartent de l’objectif de régularisation du marché. Le nouveau dispositif prévoit la limitation des volumes d’intervention, l’encadrement des prix d’achat et de vente, l’instauration de périodes d’abstention et le passage exclusif par le marché central. Cette nouvelle circulaire est entrée en vigueur le 1er février. Pour les sociétés qui ont lancé des programmes de rachat avant cette date, un délai de deux mois leur est accordé pour se conformer aux nouvelles dispositions.

Lesieur réduit la valeur nominale de ses actions de 100 à 10 DH

Les actionnaires de Lesieur Cristal viennent d’approuver la décision de réduire la valeur nominale des actions de la société de 100 à 10 DH. Le capital social sera en conséquence divisé en 27,6 millions d’actions d’une valeur nominale de 10 DH, au lieu de 2,76 millions d’actions de 100 DH de valeur nominale. Cette opération a été décidée dans le but d’augmenter la liquidité du titre Lesieur en Bourse.

Les valeurs minières poursuivent leur ascension

Rien ne semble pouvoir arrêter l’envolée du cours des valeurs minières. Après avoir clôturé l’année 2010 avec les performances les plus élevées de la cote, Managem, CMT et SMI poursuivent leur ascension en ce début 2011. Au 7 février, les trois valeurs affichent des progressions depuis le début de l’année respectivement de 19,7%, 12,8% et 13,1%. Elles n’ont pas été impactées par la récente chute du marché qui a annulé les gains cumulés par le Masi depuis le début de l’année. Il faut dire que l’engouement des investisseurs pour ces valeurs est tellement important, dans un contexte d’envolée des cours des métaux précieux et de base au niveau international qui est très profitable pour les compagnies du secteur.