Les prêcheurs de l’apocalypse

Pendant des années, Nouriel Roubini, professeur d’économie à l’université de New York, a prédit l’Apocalypse pour l’économie américaine et le système financier international. En 2006 déjà, il dénonçait la spéculation immobilière dans ses interventions désormais célèbres, et prédisait une chute brutale de l’économie. Ses prédictions lui ont alors valu le surnom de «docteur Doom», ou Dr Catastrophe. Et puis la crise est venue, validant l’une après l’autre les étapes de son scénario le plus pessimiste. Dr Doom, autrefois gentiment moqué, a alors accédé à la célébrité internationale, et est devenu cet éminent spécialiste des crises que les médias financiers s’arrachent. Aujourd’hui, alors que le monde semble être enfin sur la voie de la reprise économique, d’autres Cassandre commencent à émettre des doutes. Et la plus connue d’entre elles est Meredith Whitney, une analyste financière de Wall Street qui a bâti sa renommée en 2008 en publiant des prédictions particulièrement pessimistes (mais fondées!) sur les banques américaines. Son principal cheval de bataille est désormais l’état des finances des localités américaines. Elle répète inlassablement que de nombreuses municipalités sont criblées de dettes, et qu’elles feraient très probablement faillite cette année, occasionnant des centaines de milliards de dollars de pertes, et une rechute de l’économie. Elle a ainsi déclenché un torrent de critiques acerbes des investisseurs, déjà nerveux du fait des troubles politiques actuels. En clair, personne ne lui souhaite le même succès que le fameux Dr Doom…