Les 7 valeurs les plus recommandées à  l’achat pour 2009

Attijari Intermédiation, BMCE Capital Bourse, CFG Marchés et Orange Asset Management conseillent plus
de 20 titres à  l’achat.
Centrale Laitière et Maroc Telecom ont les faveurs des quatre opérateurs.
Addoha, Cosumar, Holcim, Lydec et Ona sont recommandées dans les 3/4 des cas.

Comme chaque année, quelques semaines après la publication des communications financières des sociétés cotées, les sociétés de Bourse annoncent leurs nouvelles directives pour l’investissement en actions. La Vie éco a recueilli les conseils à l’achat des quelques opérateurs, parmi les plus importants : Attijari Intermédiation, BMCE Capital Bourse, CFG marchés et la société de gestion Orange Asset Management. Nous vous livrons des recommandations d’achats de titres qui n’ont, pour certaines, pas encore été divulguées au public et qui sont communiquées exclusivement à la clientèle des sociétés approchées.

Un cours cible allant jusqu’à 175 DH pour IAM et à 8 250 DH pour Centrale Laitière
Mais avant cela, signalons que par le présent contexte boursier mitigé, les recommandations tendent à se rejoindre. Les faveurs des analystes  vont aux grandes capitalisations dotées d’une assise financière solide ou encore aux valeurs défensives, non cycliques et de rendement… Tout ce qu’il y a de plus prudent.
Pour ce qui est des titres recommandés en eux-mêmes, des 24 actions que les sociétés de Bourse interrogées conseillent à l’achat, il y a tout juste deux valeurs qui font l’unanimité. Il s’agit de Centrale Laitière et de Maroc Telecom (IAM). Cinq autres valeurs recueillent la majorité, à savoir qu’elles sont recommandées par au moins trois sociétés de Bourse sur les quatre approchées, et il s’agit d’Addoha, Cosumar, Holcim, Lydec et Ona. Viennent enfin des coups de cœur particuliers à chacune des sociétés de Bourse.
De tous les titres recommandés, IAM et Centrale Laitière bénéficient donc du consensus le plus favorable. S’agissant du titre de l’opérateur téléphonique historique, Attijari Intermédiation et BMCE Capital Bourse lui fixent  un objectif de cours de 163 et 175 DH respectivement. Ce qui fait ressortir dans l’ordre une décote quasi nulle et d’un peu plus de 8% pour le titre IAM, sur la base d’un cours de 161,90 DH observé le 4 mai 2009. En effet, l’année 2009 qui s’annonce sous de bons auspices pour l’opérateur, selon l’analyse de BMCE Capital Bourse, devrait lui permettre de consolider ses efforts pour préserver ses niveaux de marge à travers  le développement de l’offre ADSL, le lancement du triple play, et la poursuite de la croissance externe par la recherche de nouvelles opportunités en Afrique. Cette dernière devrait être d’autant plus facilitée par le profil financier de l’opérateur fort générateur de trésorerie, estime-t-on du côté de CFG.

Addoha : encore un potentiel de hausse de 30%
L’autre chouchou des quatre opérateurs approchés, Centrale Laitière, présente un potentiel de gain tout aussi attrayant. Attijari Intermédiation, lui, établit un objectif de cours de 7 990 DH, ce qui fait ressortir une décote de 4,44% partant du cours de 7 650 DH observé le 4 mai 2009. Encore plus optimiste, BMCE Capital fixe son objectif à 8 240 DH, soit une décote de 7,7%. L’argumentaire justifiant cette valorisation évoque le déploiement de nouvelles gammes et l’élargissement de la base clientèle via le lancement de produits à faible prix, mais surtout une consommation nationale de lait par habitant en deçà des moyennes des pays maghrébins.
Quant aux valeurs qui font presque l’unanimité, leur intérêt ne se dément pas non plus. S’agissant d’Addoha, c’est  notamment une adaptation réussie au contexte actuel de forte chute de la demande de logements de type résidence secondaire  et un positionnement en force sur le moyen de gamme (convention signée avec le GPBM pour élargir  la base des bénéficiaires du fonds de garantie Damane Assakane) qui plaident en faveur des bonnes perspectives boursières du titre. En conséquence, les cours cibles établis par les analystes d’Attijari et BMCE de respectivement 169 et 174 DH établissent la décote du titre à 29% et 32,8%, sur la base du cours de 131 DH du 4 mai 2009.
Pour Holcim, le potentiel de gain qu’elle présente à moyen terme est évalué, selon Attijari Intermédiation à 36,3%, et à 28,6% par BMCE étant donné les cours cibles de respectivement 2 250 et 2 123 DH qu’ils fixent à la valeur (pour un prix de 1651 DH observé le 4 mai). Un tel optimisme se justifie par les difficultés techniques de Ciments du Maroc sur Marrakech qui laissent le champ libre à Holcim et par les projets d’infrastructure en gestation dans la région de Nador.              
Bénéficiant de perspectives toutes aussi attrayantes, Cosumar et surtout sa holding mère, Ona, présentent une marge de progression intéressante sur leur cours. En témoignent, pour la seconde valeur, les prix cibles fixés par BMCE et Attijari et qui font état d’une décote de 22,9% selon le premier et allant jusqu’à près de 52% pour le second (cours cibles respectifs de 1 537 et 1 900 DH sur la base d’un prix observé le 4 mai de 1 251 DH). Les courants d’affaires provenant des différentes implantations en Afrique, le potentiel de développement des relais de croissance et la poursuite de l’optimisation de la rentabilité financière dans le cadre du projet Optimum sont tout autant d’opportunité qui égayent les perspectives d’Ona.
Fermant la marche des valeurs qui font quasiment l’unanimité, Lydec met d’accord BMCE Capital, CFG et Orange Asset Management. L’évaluation de BMCE fait même ressortir une décote de 45,7%, partant d’un cours cible de 373 DH et d’un prix observé de 256 DH au 4 mai.   
Viennent enfin des valeurs qui font l’objet de recommandations isolées d’une seule société de Bourse voire tout au plus de deux sociétés. Ces valeurs  étendent la sélection de titres à acheter à davantage de secteurs. Avec d’abord l’agroalimentaire dans lequel Brasseries du Maroc (SBM) et Lesieur ont été retenues. La première valeur est recommandée à l’achat par CFG marchés. Les analystes de la société annoncent maintenir leur confiance dans SBM qui affiche un retard de performance boursière important. Cette confiance est d’autant plus renforcée par les fondamentaux solides de la société et la bonne orientation des perspectives de son volume d’affaires. L’autre recommandation dans le secteur agroalimentaire est signée Orange Asset Management et elle porte sur Lesieur. Ce choix est justifié par la nature défensive de la valeur sans compter que son matelas de trésorerie la met en position de distribuer davantage de dividendes exceptionnels sur les deux années à venir.

Attijariwafa bank, BCP et BMCI dans le secteur bancaire
Dans la sélection, on trouve, bien entendu, des bancaires. La valeur Attijariwafa bank est citée par CFG Marchés et BMCE Capital. Cette dernière évalue la décote du titre à près de 26% (avec un cours cible de 342,40 DH et un prix constaté le 4 mai de 272 DH).   Dans le même secteur, BMCE Capital et Attijari Intermédiation jettent leur dévolu respectivement sur BMCI et la Banque Centrale Populaire (BCP). La première valeur notamment offre, selon les estimations des analystes, une décote de 35,3% étant donné un cours cible de 1 103 DH et un prix de 815 DH relevé le 4 mai. Cet avis est basé sur les ambitions de BMCI de` renforcer sa pré´sence sur l’ensemble des compartiments des marché´s financiers. S’agissant de la distribution, c’est Auto Hall qui est retenue par CFG marchés et BMCE Capital. Cette dernière évalue à 38,7% la décote du titre (cours cible de 120 DH et prix observé de 86,50 DH). A noter également la recommandation à l’achat sur la valeur Berliet faite par Orange Asset management. Un choix qui se justifie par la sous-valorisation du titre et par le fait qu’il présente l’un des P/E les plus faibles du marché, sans compter le niveau confortable de réserves en cash dont dispose la société.
De toutes les sociétés de financement cotées, Eqdom recueille les avis favorables de CFG et de BMCE Capital (26% de décote selon la seconde). Dans les cimenteries, Lafarge obtient le consensus de BMCE Capital et Attijari Intermédiation qui concluent tous deux à une décote de plus de 5%. Le même duo fait sortir du lot des holdings Delta Holding avec cette fois des évaluations de décote très écartées : 73,5% selon Attijari et 9,5% de l’avis de BMCE. Parmi les minières, CMT est recommandée à l’achat par Attijari Intermédiation (20,6% de décote) et Orange. Wafa Assurance dans le secteur des assurances, Alliances parmi les immobilières, et Snep, seule sélectionnée dans  le secteur coté de la chimie : telle est la sélection de BMCE Capital qui évalue les décotes respectives de ces trois valeurs à 33,6%, 45,4% et 10,9%.  Dans le secteur informatique, enfin, est recommandé à l’achat HPS par Attijari Intermédiation (avec une décote évaluée à 84,1%). Orange recommande, quant à elle, Distrisoft et Matel pour leur positionnement sur un marché à fort potentiel. En définitive, si l’on ne devait retenir que les valeurs qui sont les plus citées, elles seraient au nombre de sept.