Le volume des transactions

Le volume des transactions représente à  tout moment l’activité réelle d’une valeur, d’un secteur, d’un marché et de la place en général. Il est de ce fait un important indicateur de liquidité.

Le volume des transactions correspond au nombre de titres échangés sur le marché boursier, multiplié par leurs cours respectifs.
Ainsi, on ne peut parler de volume de transaction que lorsque la valeur a été traitée, c’est à  dire échangée sur le marché.
Le volume des transactions représente, à  tout moment, l’activité réelle d’une valeur, d’un secteur, d’un marché et de la place en général. Il est de ce fait un important indicateur de liquidité.
On distingue le volume des transactions réalisées par :

… une valeur :
C’est le nombre (ou la quantité) de titres échangés sur cette valeur à  une date donnée, multiplié par le cours à  cette même date.
Pour rappel, les valeurs cotées au continu peuvent être traitées à  plusieurs cours différents durant une même séance de Bourse.
Les valeurs cotées au multifixing peuvent être traitées à  trois cours différents au maximum, durant une même séance de Bourse.
Les valeurs cotées au fixing ne peuvent être traitées qu’à  un seul cours par séance de Bourse.

… un secteur :
C’est-à -dire la somme des volumes des transactions réalisées sur toutes les valeurs représentatives d’un secteur donné.
w … un marché :
Il s’agit du volume des transactions réalisées sur chacun des trois marchés boursiers, à  savoir le marché central, le marché de blocs ou le marché obligataire.

… une place :
Dans ce cas, c’est la somme des volumes réalisés sur l’ensemble des valeurs cotées sur cette place, tous marchés confondus.
Le volume des transactions sert de base au calcul des taxes ou commissions perçues par la Bourse, le CDVM, les banques et le dépositaire central Maroclear (cf. Fiche N° 16).
Le volume des transactions permet d’apprécier la liquidité et le niveau d’activité pour chaque valeur cotée, chaque secteur représenté à  la cote, chaque marché et d’une manière générale, pour toute la place.
De 2000 à  2005, le volume des transactions réalisées à  la Bourse de Casablanca a enregistré une hausse de 300%.

Cette rubrique est la vôtre. N’hésitez pas à  adresser vos remarques, questions et suggestions à  La Vie éco ([email protected]) ou en contactant directement L’école de la Bourse ([email protected])