Le titre confirme ses bons fondamentaux par une évolution de cours exemplaire

Figurant parmi les rares titres à rassembler le consensus de l’ensemble des sociétés de bourse, Centrale Laitère ne manque pas d’atouts. Il y a d’abord le parcours boursier sans faille qu’elle réussit depuis quelques semaines et qui fait ressortir une tendance haussière soutenue.  Entre le 21 mai et le 15 juillet, l’action Centrale Laitière affiche une croissance de 11,4%, passant d’un cours de 7 700 à 8 580 DH .    
Mais il y a surtout ses solides fondamentaux. Ces fondamentaux même qui motivent les recommandations à l’achat explicites adressées par 4 des grandes sociétés de Bourse de la place : Attijari Intermédiation, BMCE Capital Bourse, CDG Capital Bourse et CFG Marchés. Toutes reconnaissent au groupe Centrale Laitière plusieurs forces.
La première en est son adossement au groupe Gervais Danone, une référence dans l’industrie agroalimentaire à l’échelle internationale. Ce partenariat, scellé depuis 1953, confère à Centrale Laitière l’expertise et l’expérience en matière d’innovation et de connaissance des habitudes de consommation. L’autre force du groupe réside dans les efforts déployés pour maintenir une proximité avec sa clientèle. Son réseau de distribution compte plus de 500 camions, 20 agences commerciales et plus de 60 000 points de vente répartis sur l’ensemble du Royaume. Récemment, le groupe a renforcé sa présence dans la région du sud avec l’ouverture de deux agences commerciales qui assureront la proximité avec les consommateurs et la réactivité par rapport aux conccurents. Un déploiement grandement accéléré par les liens capitalistiques de Centrale Laitière avec le groupe Ona.
Le déploiement de nouvelles gammes de produits et l’élargissement de la cible de consommateurs conforte également la domination de Centrale Laitière. Parmi ses développements récents, le groupe a innové avec des produits ajustés au pouvoir d’achat, répondant mieux à la demande du marché et à la conjoncture actuelle. C’est, entre autres, ce qui lui a permis en une année de creuser l’écart avec son challenger de 5,2 points de base (pbs) et de gagner 100 pbs de parts de marché. Actuellement, Centrale Laitière détient 61,8% de parts de marché.
Enfin, le groupe compte parmi ses atouts sa stratégie d’accompagnement de la filière amont. Il exploite actuellement 4 sites de production installés à Meknès, Salé, Fquih Bensalah et El Jadida, avec une capacité potentielle de traitement totale s’élevant à 2,3 millions de litres par jour. Et, plus récemment, le groupe a lancé la plus grande ferme laitière d’Afrique. Située dans le Gharb, elle devrait abriter 10 000 vaches d’ici 2012. Toutes ces forces sont confortées par une opportunité structurelle à savoir une consommation de lait par habitant toujours en deça des moyennes observées dans les pays magrébins.