Le taux de rémunération des comptes sur carnet passe à  2,96 jusqu’à  fin 2011

Pas de grand changement en ce qui concerne le taux d’intérêt des comptes sur carnet. La rémunération minimale de ce produit est passée de 2,99% au premier semestre 2011 à 2,96% au second semestre, soit une légère baisse de 3 points de base.
Rappelons que ce taux de rémunération est indexé sur celui des bons du Trésor à 52 semaines au cours du semestre précédent, diminué de 50 points de base. C’est d’ailleurs ce qui explique son léger recul, puisque le rendement des bons du Trésor de cette maturité a diminué durant le premier semestre de l’année. Par ailleurs, les intérêts servis dans le cadre des comptes sur carnet sont frappés d’une taxe, retenue à la source, de 30%.

La pression sur les liquidités des banques fait augmenter le taux interbancaire

La surchauffe regagne le marché monétaire. Après plusieurs mois d’une quasi-stabilité, le taux moyen pondéré (TMP) du marché interbancaire se réoriente à la hausse. Le 22 juin dernier, il s’était envolé subitement, passant de 3,25% (niveau du taux directeur), à 3,80% en une journée. Cette forte hausse, due à une forte demande sur les liquidités par les banques pour constituer leur réserve obligatoire. La pression a diminué avec le début d’une nouvelle période de réserve, mais elle a fini par reprendre quelques jours plus tard. Le TMP était à 3,34% le 4 juillet, soit 14 points de base de plus que le taux directeur. Certains analystes expliquent cette tension par des sorties importantes de monnaies en cette période de vacances ainsi que par des sorties de devises.

Démarrage raté pour Stroc Industrie en Bourse : déjà 2% de baisse

Pas de réservation à la hausse durant les premières séances de cotation pour le titre Stroc Industrie. Introduite le 30 juin à la Bourse de Casablanca, la valeur affichait même une baisse de près de 2% le 5 juillet par rapport à son prix d’introduction de 357 DH. Pourtant, l’opération du spécialiste des constructions métalliques, qui portait sur une augmentation de capital de 103 MDH, avait suscité un engouement encourageant durant la période de souscription. Pas moins de 7 200 souscripteurs ont participé à l’opération, générant une demande de 2,5 millions d’actions contre 288 500 titres offerts seulement, soit une sursouscription de 8,7 fois.
Il faut dire que la tendance générale qui caractérise la Bourse de Casa depuis le début de l’année n’a laissé aucune chance à la valeur, qui présente pourtant des fondamentaux et des perspectives solides. Le Masi, indice de toutes les valeurs cotées, a en effet terminé le premier semestre sur une baisse de 9%, et se maintient sur une pente descendante en ce début du second semestre.

Crédit conso : 150 demandes de médiation à fin 2010

Le médiateur de l’Association professionnelle des sociétés de financement (APSF) a reçu plus de 150 demandes de médiation à fin 2010, dont une moitié qu’il a jugée éligible à la médiation. Les deux tiers des dossiers traités concernent des cas d’endettement excessifs et des demandes de rééchelonnement des crédits. 40% des demandes de médiation ont connu une issue favorable, 30% était toujours en cours d’instruction à fin 2010 et 30% n’ont pas abouti, faute d’acceptation par la clientèle de la solution proposée par le médiateur.