Le nombre de particuliers détenteurs de parts d’OPCVM en recul de 3,5%

La tendance s’est renversée sur le marché de la gestion collective de l’épargne. Alors que le nombre des porteurs de parts ou d’actions d’Organismes de placement collectif en valeurs mobilières (OPCVM) était en constante progression durant ces dernières années, il a entamé l’année 2011 sur une note baissière. En effet, selon les dernières statistiques du Conseil déontologique des valeurs mobilières, arrêtées au 18 mars, le nombre de détenteurs de parts d’OPCVM a reculé de 2,07% par rapport à fin 2010 pour s’établir à 23 455 investisseurs.
La baisse la plus prononcée a été observée chez les personnes physiques résidentes au Maroc, qui constituent plus de 80% du nombre total des investisseurs sur ce marché. Cette catégorie a marqué un retrait de 3,55% depuis le début de l’année, à 19 046 particuliers. Elle est suivie par les personnes physiques non résidentes, dont le nombre a baissé de 2,72%, à 1 503 investisseurs, puis par les personnes morales non résidentes qui ne sont plus que 23 à détenir des parts d’OPCVM marocains (-4,17%). Seule la catégorie des personnes morales résidentes affiche une hausse des porteurs de parts de 9,33%, à 2 883 investisseurs.

Une association des Bourses francophones d’Afrique vient d’être créée

Dans le but de favoriser une future intégration des marchés financiers au sein de l’Afrique francophone, la Bourse de Casablanca, la Bourse de Tunis et la Bourse du Cameroun ont créé le 5 avril, à Casablanca, l’Association des Bourses francophones d’Afrique (ABFA). Cette nouvelle association, à but non lucratif, considère que l’usage commun de la langue français favorise les liens et enrichit les échanges d’expériences. Ses membres sont les Bourses, les sociétés de Bourse, les sociétés de gestion, les dépositaires et les Chambres de compensation de l’espace africain francophone.
L’ABFA entend, entre autres objectifs, stimuler les échanges d’informations et d’expériences de marché entre ses membres, favoriser une meilleure intégration des marchés, réaliser des études d’intérêt commun, offrir des occasions de rencontres de spécialistes et professionnels de la finance de marché, et contribuer à la diffusion de l’éducation financière dans les pays membres.
Notons que le Secrétariat de l’ABFA sera assuré par la Bourse des valeurs de Tunis. Quant au comité exécutif, il est constitué de Karim Hajji, DG de la Bourse de Casablanca, comme président, Pierre Ekoule Mouangue, DG de Douala Stock Exchange, vice-président, et Mohamed Bichiou, DG de la Bourse de Tunis en tant que membre.

Légère hausse des taux de rémunération des dépôts à terme en mars

Après avoir reculé durant les deux premiers mois de 2011, les taux proposés par les banques pour la rémunération des dépôts à terme (DAT) sont repartis légèrement à la hausse en mars. Selon les dernières statistiques de Bank Al-Maghrib, le taux moyen pondéré des DAT à 6 mois est passé de 3,22% en février à 3,29% en mars, soit une hausse de 7 points de base. Celui des DAT à 12 mois a pour sa part gagné 2 points de base seulement pour s’établir à 3,69%. Notons que ces niveaux restent tout de même inférieurs aux rémunérations moyennes observées en décembre 2010. Celle des DAT à six mois se situait à 3,37% et celle des DAT à 12 mois à 3,85%.