Le groupe Ona remonte 53 MDH de sa filiale Dan Maroc

L’Ona poursuit la restructuration de ses holdings périphériques. Après avoir remonté au cours de 2007 près de 457 MDH, dont 305 MDH par distribution de réserves de FIII (Financière d’Investissements Industriels et Immobiliers), le premier groupe privé marocain s’attaque au haut de bilan de Dan Maroc, filiale détenue à 100% dont le périmètre de participation est également en cours de révision (cession en 2006 de 16 976 titres Attijariwafa bank avec une plus-value de 19 MDH).

Aussi, le capital de ce véhicule d’investissement a-t-il été réduit de 178 MDH à 125 MDH pour un report à nouveau de 112 MDH. Cette opération de rééquilibrage des fonds propres par rapport aux besoins immédiats de financement de l’actif économique permet à la maison mère de réallouer 53 MDH de trésorerie excédentaire vers d’autres métiers, notamment ceux qui constituent des «relais de croissance». Ces derniers sont notamment incarnés dans les métiers des télécoms avec Wana Corp qui a été recapitalisée d’un milliard de dirhams au cours de l’exercice écoulé, de l’énergie et de l’environnement, regroupés au sein de Nareva Holding, et les investissements immobiliers sous la coupe d’Onapar (Amelkis, Bahia BouznikaÂ…).

Addoha va relever la fourchette des prix de son programme de rachat

De sources bien informées, Addoha est sur le point de relever la fourchette des prix de son programme de rachat d’actions pour réguler le cours. Le cours minimum d’achat et de vente devrait passer de 2 650 DH à 3 200 DH, et le cours maximum de 3 800 DH à 4 500 DH. BMCE Capital Bourse, société de Bourse en charge du programme de rachat, a déjà déposé la demande de révision auprès du CDVM (Conseil déontologique des valeurs mobilières), lequel devrait accorder son visa dans les jours qui viennent. Concernant le nombre maximum d’actions à détenir, il reste inchangé, soit 400 000 titres.
Cette décision de relèvement de la fourchette du programme de rachat serait motivée par la perspective d’une évolution plus importante du cours des actions Addoha. En effet, après l’annonce de l’acquisition de 50% du capital de Fadesa Maroc, les analystes financiers ont valorisé les titres Addoha à plus de 4 000 DH.

Microdata : 3 à 4 actions pour les souscripteurs de la tranche 2

L’opération d’introduction en Bourse de Microdata n’a pas échappé à la règle. Seulement 3 à 4 actions ont été attribuées aux souscripteurs de la tranche grand public (type d’ordre 2), un niveau similaire aux allocations des précédentes introductions de l’année 2007. La suppression du crédit-levier et de la souscription par procuration pour compte de tiers n’a pas pu améliorer le taux de satisfaction de la demande.
La raison est que plus de 11 000 personnes physiques et morales ont souscrit dans le type d’ordre 2 pour seulement 39 713 actions offertes (l’attribution a été faite par itération).
Les souscripteurs de la tranche 3 ont, pour leur part, été satisfaits à hauteur de 5,46%. Ils ont exprimé une demande de 554 MDH correspondant à 577 000 actions pour seulement 31 500 titres offerts. Quant aux institutionnels, ils ont demandé plus de 1,67 million d’actions, soit 13 fois le nombre de titres offerts.