Le courtier en crédits immobiliers meilleurtaux.com démarre son activité au Maroc

Il a lancé son site meilleurtaux.ma et ouvert une agence à  Casablanca. Des partenariats ont été noués avec les banques, les promoteurs et les agences immobilières. Le coût du service est fixé à  1% du montant emprunté.

Meilleurtaux.com vient de démarrer officiellement son activité au Maroc. Le courtier en crédits immobiliers, basé en France, a choisi le Royaume pour sa première implantation à l’international à travers le lancement d’un portail, www.meilleurtaux.ma, et l’ouverture d’une agence à Casablanca portant le même nom. Son objectif est de conseiller et d’élaborer avec le client son plan de financement, de l’accompagner depuis la constitution du dossier jusqu’au déblocage du prêt, de gérer et assurer le suivi du dossier et évidemment d’obtenir les meilleures conditions de financement. «Le courtier peut assurer un délai de traitement du dossier allant de 1 mois à 1 mois et demi alors que si le client s’adresse directement à son banquier, la durée peut atteindre 3 mois», précise Yassine Lahlou, directeur général de meilleurtaux.ma. Pour cela, l’intermédiaire a signé des partenariats avec les principales banques marocaines, avec des promoteurs immobiliers ainsi qu’avec certaines agences immobilières structurées. 

Le courtier cible les primo-accédants appartenant à la classe moyenne. Du coup, il se positionne sur les biens immobiliers de moyen et haut standing. Il élimine par défaut les logements sociaux vu la faible marge de négociation des conditions de crédit avec les banques et donc le faible gain à réaliser. 

Une fois l’aval de la banque obtenu et la transaction conclue, le courtier applique un coût du service équivalent à 1% du montant emprunté. Il est vrai que le cœur de son métier tourne autour de l’intermédiation pour l’obtention d’un crédit immobilier, mais cela n’empêche pas meilleurtaux.ma d’accompagner son client dans le processus de renégociation, de consolidation et de rachat de crédit. Toutefois, en cas de problème entre l’emprunteur et sa banque pendant la durée de remboursement du prêt (difficultés financières essentiellement), l’intermédiaire ne peut en aucun cas se substituer à la banque pour régler le différend avec son client. Sa mission s’achève là où son client accède à sa propriété.  

L’implantation de meilleurtaux au Maroc vient à un moment où le marché de l’intermédiation est encore à un stade embryonnaire. Hervé Hatt, président de meilleurtaux France, estime que le secteur dispose d’un fort potentiel de développement en matière de courtage en immobilier. De même, M. Lahlou estime qu’avec la baisse des taux des crédits immobiliers opérée par certaines banques de la place, conjuguée au recul, bien que léger, du prix du mètre carré, les clients devraient progressivement s’orienter vers l’acquisition plutôt que la location. En tout cas, pour commencer, meilleurtaux.ma concentre son activité sur Casablanca en tablant sur une demande variant de 300 à 500 dossiers par an. Cela dit, il n’exclut pas l’accompagnement des promoteurs partenaires en cas de développement de projets en dehors de cette ville, voire l’ouverture d’une autre agence. Enfin, comme le digital est sa force de frappe, il envisage de poursuivre le développement de son site internet.