Le bénéfice d’Afriquia Gaz franchit la barre des 400 MDH

Il est en hausse de 3,8% grâce à l’amélioration des volumes distribués et à l’optimisation des charges. La société entend distribuer un dividende de 105 DH par action, soit un taux de rendement de plus de 4,7%.

Afriquia Gaz a maintenu le cap de la performance commerciale et financière en 2015. En effet, le leader national du GPL a distribué un volume de 970220 tonnes métriques, en hausse de 2,3% par rapport à 2014, et ce, grâce à une dynamique commerciale soutenue. Toutefois, à cause d’un effet prix négatif, le chiffre d’affaires s’est établi à 3,85 milliards de DH, en baisse de 13,9%. Cela n’a pas empêché la société de dégager un résultat d’exploitation en quasi-stagnation par rapport à 2014, à 525 MDH, en s’appuyant sur sa politique d’optimisation des charges et d’efficacité opérationnelle. Et grâce à un résultat financier en sensible amélioration (de 7 à 37 MDH), le résultat courant a progressé de 5%, à 562 MDH. Ce qui a permis au résultat net de franchir la barre de 400 MDH en 2015 (+3,8%).

Une structure bilancielle saine

Compte tenu de ces réalisations, le conseil d’administration d’Afriquia Gaz a décidé de proposer à la prochaine assemblée générale des actionnaires la distribution d’un dividende de 105 DH par action, soit le même niveau que l’année dernière. Ce niveau de distribution confère à l’action Afriquia Gaz un taux de rendement parmi les plus intéressants de la cote puisqu’il se situe à plus de 4,7% par rapport au cours de 2 200 DH affiché le 1er mars.

Cette générosité s’explique en plus par la situation bilancielle saine de l’entreprise. En effet, ses fonds propres se sont améliorés de 1,9%, à 2,1 milliards de DH alors que sa dette financière a enregistré un léger repli à 1,13 milliard de DH. Aussi, le total bilan a été réduit de 14%, à 5,7 milliards de DH compte tenu d’une amélioration du solde actif/passif circulant.

Dans ce contexte Afriquia Gaz entend soutenir sa dynamique positive de progression de ses résultats, en axant ses efforts sur la génération d’une croissance profitable, tout en maintenant la pression sur ses ratios productifs.