L’activité et les bénéfices du distributeur devraient croître de plus de 25% en 2009

Le concessionnaire et distributeur de matériel agricole et industriel coté à la Bourse de Casablanca, Stokvis Nord Afrique, affiche la forme en 2008. Dans leur globalité, ses réalisations dépassent les promesses du business-plan dévoilés lors de l’introduction en Bourse du groupe fin 2007 et les objectifs budgétés par le management pour l’exercice clos. Avec d’abord un chiffre d’affaires 2008 qui s’apprécie de 58%, à 893 MDH, marquant nettement l’écart avec une note d’information qui promettait 604 MDH et des prévisions qui tablaient sur 735 MDH. Stokvis en saura gré à la croissance soutenue de ses deux divisions locomotives (engins de travaux publics et matériel agricole), plus gros contributeurs au volume d’activité avec 90% du chiffre d’affaires consolidé. Mention spéciale pour la marge brute qui se maintient à 14,4%, en légère déperdition de 0,5 point : une prouesse, étant donné l’environnement fortement concurrentiel dans lequel évolue le groupe. En dépit de ce maintien du taux de marge brute, Stokvis parvient à orienter positivement ses indicateurs opérationnels avec un résultat d’exploitation qui a atteint 54 MDH pour marquer une progression de 20%. Cette bonne performance est à lier à une augmentation relativement contenue des charges de 54%. Tout en sachant que cette hausse maîtrisée procède elle-même d’un maintien du poste achats revendus de marchandises à 89% des charges d’exploitation, grâce notamment à une gestion et une négociation maîtrisés avec les partenaires étrangers.
En ligne directe, le résultat net ressort en progression de 52%, à 45,7 MDH. A noter au passage que le résultat financier participe grandement à cette bonne performance. Ce dernier, dopé par le suivi permanent des variations de devises (euro, dollar et yen) et par les couvertures et achats à terme préalables, est multiplié par 6 pour passer de 0,7 à 4 MDH. Par ailleurs, Stokvis, qui est devenue un groupe à part entière après la création et le lancement de trois filiales  (Pacific Motors, le Centre international d’opportunités d’affaires et la Compagnie marocaine de développement durable) continue d’être caractérisé par une situation bilantielle saine avec notamment un faible taux d’endettement. De ce fait, le management a décidé cette année la distribution d’un dividende de 3 DH par action au titre de 2008, soit 2 fois plus qu’en 2007.
Stokvis est une valeur prometteuse donc, d’autant plus que le management table sur une croissance du chiffre de 25% pour 2009. Devrait en résulter une hausse de 28% du bénéfice, ce qui devrait le hisser à 58,5 MDH. Reste pour ces annonces à stabiliser le cours du titre. Certes, du 24 mars au 13 avril courant, l’action prend 5,1%, passant de 68 à 71,5 DH, mais dans l’intervalle ses fluctuations auront été importantes. Avec une hausse puis une baisse brutales suivies d’une reprise par pallier sans dépasser le plafond de 72 DH.