L’action du promoteur portée par des bruits du marché favorables

Il y a de l’action pour Addoha. Le titre boursier du promoteur immobilier surfe depuis quelques jours déjà sur une croissance remarquable. Entre le 31 mars et le 27 avril derniers, l’action Addoha a pris plus de 18%, passant d’un cours de 112 à 132,5 DH.
Les raisons de cette bonne santé sont fournies par les bruits du marché. Ceux-ci font état de l’entrée imminente d’institutionnels nationaux dans le tour de table du promoteur immobilier. Ces mêmes institutionnels seraient déjà «en train d’accumuler en masse les titres Addoha sur la Bourse», dévoile un professionnel. A cela s’ajoute une annonce imminente qui devrait être faite par le groupe. Il s’agit du rabaissement du seuil minimum du programme de rachat que compte lancer Addoha dans les semaines qui viennent. Ce seuil, que le président du groupe, Anass Sefrioui, avait annoncé à 150 DH lors de la conférence pour la présentation des résultats annuels 2009 d’Addoha, devrait être rabaissé à 135 DH. «Cela fait anticiper aux institutionnels un impact d’autant plus positif pour le programme de rachat sur le cours de l’action à long terme», décortique un analyste. Et pour boucler la boucle, ce sont des indiscrétions sur l’activité du promoteur qui viennent entretenir l’état de grâce de son titre en Bourse. Selon la rumeur, Addoha aurait signé pour 2 milliards de DH de compromis de vente en ce début 2009 ! Ce qui n’a pas manqué de raviver l’intérêt des investisseurs pour la valeur.
Et avec tout cela Addoha s’offre le luxe de faire l’unanimité parmi les analystes. Certes, des avis sceptiques ne lui accordent qu’un très faible potentiel de croissance au-delà d’un cours de 143 DH, mais il n’en demeure pas moins que le consensus des analystes reste en sa faveur.
Avec d’abord CFG Marchés qui, dans une toute récente note de recherche publiée ce mois d’avril, reconduit sa recommandation d’acheter le titre avec un cours cible de 200 DH. Ce qui fait ressortir une décote de 60% par rapport au cours de 132,5 que cotait Addoha le 27 avril. Les arguments de CFG marchés : un chiffre d’affaires et un résultat net part du groupe qui affichent dans l’ordre un taux de croissance annuel moyen de 56,3% et de 62,2% sur la période 2008-2011.  
Quant à Attijari Intermédiation, elle n’en pense pas moins. La société de Bourse table dans ses prévisions sur un chiffre d’affaires qui devrait connaître une évolution de 34,1% entre 2008 et 2011. En conséquence, Attijari Intermédiation recommande également Addoha à l’achat, quoique sa valorisation soit moins généreuse que celle de CFG Marchés. La société de Bourse fixe au titre un cours cible de 169 DH, ce qui fait ressortir une décote de 27,5% par rapport au cours observé le 27 avril. Par ailleurs, Attijari Intermédiation insiste sur le maintien de la stratégie de recentrage vers l’immobilier économique amorcée par le management du groupe en 2008.