La valeur recommandée à  l’achat par BMCE Capital avec une décote de 11,7%

C’est dans une volumineuse note de 26 pages que les analystes de BMCE Capital ont démontré tout l’attrait du titre Afriquia Gaz pour aboutir au final à une recommandation de l’accumuler dans les portefeuilles. Après avoir préconisé d’alléger ses positions sur le titre en début d’année, les analystes de la société de Bourse se ravisent donc pour le conseiller à l’achat. Une valorisation par la méthode de l’actualisation des flux futurs fait ressortir un cours cible de 1 505 DH, ce qui établit la décote du titre à plus de 11,7% sur la base du cours observé le 29 juin 2009 (1 347 DH).

L’argumentaire de BMCE Capital met en avant plusieurs forces qui soutiennent fondamentalement le titre Afriquia. Il y a d’abord le fait que la société s’impose comme le leader du secteur de la distribution du GPL avec 42% de parts de marché. Une domination développée et confortée  grâce à une force de frappe commerciale mais surtout grâce à une aptitude à saisir les opportunités de développement. Cette dernière faculté ressort à travers l’opération de fusion-absorption de Tissir Primagaz entamée il y a quatre ans ou encore la poursuite de la stratégie de croissance externe à travers l’acquisition de National Gaz. Et à tout cela s’ajoute le fait que la société n’écarte pas la possibilité de réaliser d’autres opérations du même genre.

Par ailleurs, Afriquia Gaz dispose d’un large réseau de stockage détenu en propre ou en participation ainsi que d’une capacité d’emplissage en propre de près de 300 000 tonnes. De tout cela, il ressort qu’Afriquia Gaz est «une des sociétés les mieux préparées à la libéralisation du secteur du butane au vu des investissements mobilisés pour l’expansion des capacités de stockage», de l’avis même des analystes de BMCE. Quant à l’action elle-même, son principal attrait réside dans sa nature défensive et de croissance eu égard à la nature non cyclique de son activité. Cela se reflète d’ailleurs parfaitement dans la résistance du cours boursier du titre. Entre fin 2007 et le 23 juin dernier, le cours d’Afriquia Gaz gagne 21,4%, à 1 348 DH contre des pertes de 8,8% pour le Madex. Sur l’intervalle, l’évolution du titre s’est décomposée en trois principales phases. Les deux premières ont été caractérisées par une première étape d’ascension à l’annonce de résultats annuels 2007 satisfaisants et en anticipation des réalisations semestriels et par une seconde étape pendant laquelle le titre subit un retournement de cycle au même titre que l’ensemble des valeurs de la place casablancaise. Et ce n’est qu’à compter du 9 janvier dernier que le titre renoue avec la hausse pour s’apprécier de 3,78% au 29 juin.