La valeur offre une décote de plus de 16%, selon BMCE Capital Bourse

Entre le cours d’Involys qui progresse infatigablement depuis quelques séances déjà et Distrisoft et Matel PC Market qui ont officialisé cette semaine leur rapprochement, le secteur technologique boursier s’anime. Même ses cotations discrètes ne sont pas en reste. A preuve, Microdata vient de faire l’objet d’une recommandation à l’achat par BMCE Capital Bourse (BKB). La société de Bourse estime à 500 DH le cours cible de la société, ce qui dégage un potentiel de croissance de 16,2% en considérant le cours observé le 9 novembre de 430,15 DH. Ce cours aura d’ailleurs progressé d’à peine 1% en remontant au 9 octobre où il s’établissait à 426 DH. Il n’empêche, dans l’intervalle, Microdata a enregistré un important pic haussier à 442 DH.
Cela présage du vrai potentiel de la valeur. BKB y croit en tout cas. Ses analystes soutiennent que Microdata, unique corporate retailer en Afrique à détenir dans un même portefeuille les cartes Hp, Dell et Microsoft, devrait continuer à bénéficier de la dynamique du marché marocain, encore loin d’être saturé en raison du manque d’équipement des entreprises et des ménages.  
La société devrait notamment profiter du projet Nafida initié par la Fondation Mohammed VI, de l’accord de partenariat avec Hp ainsi que du développement de l’activité de la virtualisation afin de consolider ses positions sur le segment des grands comptes et de se positionner sur celui des PME-PMI. Il est toutefois signalé que la crise internationale pourrait continuer à affecter légèrement les commandes de la société sur le segment des multinationales.
Par ailleurs, et pour mieux desservir les marchés régionaux, Microdata devrait procéder à l’ouverture de nouveaux centres techniques dans les prochains mois. La société dispose actuellement de 5 agences commerciales (outre le siège qui couvre Casablanca et Rabat) à Marrakech, Fès, Agadir, Oujda et Tanger, de 7 centres techniques et d’un site de stockage en location à Casablanca sur une superficie globale de 2 000 m2.
Au volet stratégique, les ambitions d’expansion géographique de Microdata ne se limitent pas au Maroc puisque la société reste à l’affût de toute opportunité d’installation (ou de partenariat) éventuellement sur le marché algérien.
Pour rappel, la société a affiché au terme du premier semestre 2009 un chiffre d’affaires de 130,6 MDH, en progression de 20,4% comparativement à la même période de 2008. Cette amélioration est redevable à l’accroissement du volume de son activité, lequel a permis un renforcement de ses parts de marché sur le segment des grands comptes publics et privés. En revanche, et compte tenu de l’alourdissement des charges d’exploitation et de l’impact des pertes de change, la capacité bénéficiaire de la société est demeurée en quasi-stagnation, à 13,4 MDH.