La valeur offre un potentiel de hausse de 47% par rapport à  son cours cible

L’action Addoha n’a jamais été aussi sous-évaluée par les investisseurs. Son cours n’arrive pas à se détacher de la barre des 100 DH depuis des mois (106,95 DH le 17 janvier), alors que son cours cible est fixé à un niveau bien supérieur par les analystes. Ceux de Crédit du Maroc Capital l’établissent à 157 DH, ce qui offre un potentiel de croissance de plus de 47% par rapport au cours actuel de la valeur.
L’argumentaire de la société de Bourse repose notamment sur les perspectives de croissance de l’activité et de la rentabilité du promoteur immobilier. Elles prévoient sur la période 2010-2013 une croissance annuelle moyenne du chiffre d’affaires de 22,11%. Cette hypothèse est confortée par un recentrage de l’activité d’Addoha sur le segment économique et intermédiaire avec une contribution de plus de 78%, un rééquilibrage en faveur du moyen standing qui devrait afficher un intérêt et une demande grandissante, un resserrement de la part des programmes de haut standing dans le chiffre d’affaires global en prévision de la concurrence qui devrait s’exacerber sur ce segment, et enfin un effet positif de synergie avec la nouvelle cimenterie du groupe, Ciment de l’Atlas, dotée d’une capacité de 1,6 million de tonnes. Notons qu’Addoha projette, après l’instauration par la Loi de finances 2010 d’un nouveau cadre fiscal incitatif, la réalisation de 150 000 logements sociaux durant la période 2010-2015, dans le cadre des conventions signées avec l’Etat.
Par ailleurs, il faut signaler que suite à la dernière augmentation de capital du groupe, son niveau de fonds propres se trouve en adéquation avec les investissements programmés. L’endettement s’établirait dans les comptes de 2010 à 0,6 fois les fonds propres, contre 1,5 fois à fin décembre 2009. Les actifs réalisables couvriraient, quant à eux, trois fois la dette nette contre deux fois à fin 2009. Dans ce sens, Addoha a acquis depuis début 2010 de nouveaux terrains d’une superficie de 60 hectares pour un investissement de 450 MDH et permettant la réalisation de 14 000 nouveaux logements sociaux. Et pour cette année, le groupe compte poursuivre son programme d’acquisition de foncier dédié au logement social, pour atteindre une enveloppe globale de près de 2   milliards de DH.