La valeur de la semaine

MAROC TELECOM
Charges en baisse et bénéfices en hausse pour l’opérateur historique

Une concurrence acharnée a beau régner sur lemarché de la téléphonie au Maroc, l’opérateur historique,MarocTelecom (IAM),maintient des réalisations insolemment bonnes. Durant les 9 premiers mois de l’année, IAM enregistre une croissance de son chiffre d’affaires consolidé de 8,4%, à 22 milliards de DH. Cette progression est principalement issue de l’activité mobile au Maroc qui enregistre une hausse de 11,5%, à 15,8 milliards de DH. Ce segment demeure une activité stratégique pour IAM puisqu’il pèse près de 63% de son chiffre d’affaires consolidé. Le fixe et Internet se contentent pour leur part d’une croissancemodérée de 1,2%, avec un chiffre d’affaires de 7,2 milliards de DH.

Fort d’une chasse aux coûts, l’opérateur traduit ses bonnes réalisations commerciales en hausse de bénéfices. En chiffres, à fin septembre 2008, IAM enregistre un résultat opérationnel de 10,4 milliards de DH, en hausse de 9,6%par rapport à septembre 2007.Notons à ce titre que la prédominance du mobile s’affirme même au niveau des marges : 55,8%de contribution pour lemobile à la marge opérationnelle globale contre 35,1% pour le fixe.Et avec tout cela, le management assure disposer encore de marges de manoeuvres importantes pour maîtriser davantage ses charges opérationnelles. Un atout que viennent renforcer les performances ascendantes des filiales étrangères qui représentent désormais plus de 14% du chiffre d’affaires consolidé.

Tous ces indicateurs forcent l’optimisme du management qui table sur des prévisions de croissance du chiffre d’affaires et du résultat opérationnel respectivement de 9% et 11%. Un objectif jugé «largement réalisable» par les analystes d’Attijari Intermédiation.

Cet optimisme se communique nécessairement au titre IAM. Celui-ci avait déjà les faveurs des analystes au moment de la publication des résultats semestriels. BMCE Capital, notamment, recommandait l’achat de la valeur pour un cours cible de 197 DH. Ce qui établit la décote actuelle du titre à un peu plus de 9% étant donné le niveau de son cours au 10 novembre, à 178,9 DH.Cela étant, la cotation boursière de l’opérateur demeure très fluctuante. Du 29 octobre au 10 septembre le cours de l’action aura connu une variation en dents de scie, avec unminimumà 165 DH et un maximum à 183 DH, soit une amplitude de variation de 10%.Moindre mal, IAM, avec son cours actuel, éponge tout ce qu’il a cédé sur la période.