La souscription à  l’OPV d’Addoha recommandée par les analystes

Les analystes financiers recommandent de souscrire à l’augmentation de capital d’Addoha. C’est le cas notamment de BMCE Capital Bourse qui avance un cours cible post money (cours ajusté de l’effet de l’augmentation de capital) de 3 528 DH pour les actions de la société, obtenu par la méthode de l’actualisation des flux futurs de trésorerie. Rappelons que le prix proposé dans cette opération de 2 milliards de DH est de 3 180 DH, ce qui présente une décote de 11% par rapport à la valeur théorique des actions Addoha.
La société de Bourse estime que cette levée de fonds devrait permettre à Addoha de financer ses nouveaux projets, de consolider sa structure financière et d’optimiser ses coûts financiers afin d’accroître sa rentabilité. Le chiffre d’affaires prévisionnel de la société pour 2008 est de 6,2 milliards de DH, contre 2,7 milliards de DH prévus en 2007. Cette appréciation devrait permettre à l’excédent brut d’exploitation de s’établir à 2,5 milliards de DH en 2008, soit une hausse de 162% par rapport à 2007, et au bénéfice net d’atteindre 2,2 milliards de DH la même année, soit une augmentation de 160% par rapport à 2007.

Stokvis : 1 à 2 actions pour les souscripteurs de la tranche 2

Le grand public a été encore une fois faiblement servi en actions. Dans l’opération d’introduction en Bourse de Stokvis Nord Afrique, les souscripteurs de la tranche 2 (ordres inférieurs ou égaux à 500 actions) ont eu 1 à 2 titres seulement. Et pour cause, le nombre élevé des souscripteurs qui ont participé à l’opération. En effet, la tranche 2 a totalisé 39 500 souscripteurs pour seulement 64 360 titres offerts. Le montant demandé a atteint 1,28 milliard de dirhams contre une offre de 38 MDH, ce qui a donné un taux de satisfaction de 2,95%.
Concernant la tranche 3 (ordres compris entre 500 et 5 000 actions), la demande s’est établie à 3,4 milliards de DH. Seulement 27 580 titres étaient offerts contre 5,79 millions demandés, ce qui abouti à un taux de satisfaction de 0,48%.
En gros, l’introduction en Bourse de Stokvis a été sursouscrite 61 fois. La demande, émanant de 42 300 souscripteurs, a dépassé les 6 milliards de DH pour seulement 108 MDH de titres offerts. La valeur a été introduite en Bourse le 3 novembre. Elle a été réservée à la hausse pendant deux séances et son cours a atteint le 5 novembre 713 DH, en hausse de 21% par rapport au prix d’introduction de 590 DH.

Attijariwafa bank lance une nouvelle formule pour le financement des PME

Attijariwafa bank vient de lancer une nouvelle formule de financement des PME-PMI. Baptisée «Machariî», elle vient remplacer l’ancien produit de la banque, «Galaxy», qui a été lancé en 1996.
Ce nouveau crédit présente plusieurs avantages par rapport à l’ancien. En effet, Machariî peut être accordé pour une durée maximale de 15 ans, au lieu de 12 ans dans la première formule. En termes de quotité de financement, Machariî peut couvrir jusqu’à 80% des projets portant sur la création d’entreprises et jusqu’à 100% des investissements pour extension de la capacité de production, bien entendu, après étude de la structure financière de la société et la rentabilité du projet. Dans Galaxy, ces quotités ne dépassaient pas 70% pour le premier type de projets et 80% pour le second.
Par ailleurs, les conditions du nouveau produit peuvent être modifiées durant la période de financement, par volonté du client ou par proposition de la banque. Le taux d’intérêt peut être changé de fixe à variable une seule fois dans la vie du crédit. Pour le remboursement, il peut être mensuel, trimestriel ou semestriel, et peut être effectué par anticipation avec déduction des intérêts non échus.