La société présente une décote de 15%, selon BMCE Capital Bourse

«Taslif est l’une des sociétés de financement cotées qui a su tirer son épingle du jeu dans un secteur fortement confronté à une montée des risques». C’est le constat dressé par les analystes de BMCE Capital Bourse (BKB) dans une récente note consacrée à la valeur. Cela lui vaut aussi une recommandation à l’achat de la part des analystes de la société de Bourse. Ceux-ci établissent un cours cible de 864 DH, ce qui dégage un potentiel de croissance de près de 15% au regard de l’actuel cours boursier de la société, 750 DH.
La recommandation à l’achat de Taslif se justifie par la bonne tenue de ses fondamentaux. Celle-ci s’explique essentiellement par son action commerciale dynamique couplée à une rationalisation de ses charges générales d’exploitation, sachant que son coefficient d’exploitation s’élevait à 34,9% à fin juin 2009. Et tout porte à croire que l’activité de la société de crédit à la consommation devrait continuer à maintenir un trend favorable. Plusieurs raisons à cela, selon les analystes de BKB.
D’abord, Taslif est adossée à un Groupe financier de référence, à savoir le groupe Saham, lui permettant de développer des synergies notamment en termes de distribution. A ce titre, la société devrait profiter d’un canal de distribution supplémentaire de 300 points de vente, dans le cadre d’une convention avec CNIA-Saada visant l’exploitation du réseau d’agents de cette dernière.
Qui plus est, Taslif a procédé à une opération de croissance externe, qui sera effective cette année, via l’acquisition d’un autre opérateur du secteur, Salaf, et ce afin d’atteindre une taille critique lui permettant de faire face à une recrudescence de la concurrence.
La société a également investi dans un système d’information performant aux standards internationaux (pour un coût global de près de 50 MDH), en préparation de la fusion effective avec Salaf. L’activité de cette dernière sera d’ailleurs maintenue dans le cadre d’une agence spécialisée dans les crédits de camions.
Enfin, Taslif se fixe pour ambition de se lancer dans le financement des véhicules aux particuliers en 2010, son absence de ce segment de marché ayant été sa seule faiblesse jusqu’à maintenant. A cet effet, la tenue courant cette année du salon de l’automobile devrait lui profiter.
Mais en dépit de tous ces points de force, la courbe boursière du titre Taslif continue d’évoluer au ralenti quand elle ne fait pas du surplace. En fait, le cours de la valeur est resté inchangé depuis octobre 2009 à 750 DH, dans des volumes insignifiants. Et même avant cela, les fluctuations de la valeur sont restées anormalement atones. A preuve, durant tout le mois de novembre 2009, le titre Taslif s’est maintenu au cours de 760 DH. Pour autant, le titre Taslif fait preuve de résilience, avec une performance en 2009 de 7,3% dans un marché orienté globalement à la baisse.