La rémunération des comptes sur carnet devrait reculer le prochain semestre

Le rendement a baissé sur les 3 derniers semestres à  cause du recul des taux des bons du Trésor sur 52 semaines sur laquelle est indexée cette rémunération. Le taux d’intérêt devrait diminuer de 30 à  40 points de base dès janvier 2015.

Le placement dans les comptes sur carnet ne semble plus intéressant actuellement alors qu’il était privilégié dans un contexte où les rendements des autres produits s’effritaient. En effet, la rémunération des comptes sur carnet est en baisse continue. De 3,74% au 2e semestre de l’année dernière, elle a reculé de 12 points de base le semestre suivant, à 3,62%, et de 61 points de base à partir de juin de cette année pour s’établir à 3,01%.

Cette baisse est intervenue consécutivement au fléchissement des taux des bons du Trésor à 52 semaines, sachant que le taux des comptes sur carnet est indexé sur les taux du semestre précédent avec 50 points de base en moins. Il faut dire que les taux des bons du Trésor se sont inscrits sur une tendance baissière sous l’effet de la réduction du recours de l’argentier de l’Etat au marché des adjudications. En effet, depuis la fin de l’année précédente, la situation des finances publiques s’est nettement améliorée, entraînant un allègement du niveau du déficit budgétaire. Ce qui a poussé le Trésor à faire de moins en moins appel aux levées domestiques.

D’autant que l’abaissement du taux directeur de 25 points de base a fortement contribué à cette baisse surtout que, par un effet mécanique, les maturités très courtes à courtes subissent en premier lieu l’impact du changement du taux principal de la banque centrale. Quoi qu’il en soit, depuis le début de l’année, le rendement de la maturité en question s’est effrité de 2,5 points pour s’établir à 2,80%, à la dernière séance d’adjudication, le 19 novembre dernier.

Les spécialistes pronostiquent une stabilisation des taux des BDT à court terme

Dans ces conditions, comment devrait se comporter le taux à échéance 52 semaines l’année prochaine ? Et quel impact aurait-il sur le rendement des comptes sur carnet? A priori, les spécialistes du marché des taux pronostiquent une stagnation de la maturité courte des taux des BDT à son niveau actuel, justifiant cette prévision par la consommation du potentiel de baisse prévu.

De plus, le projet de Loi de finances 2015 prévoit une poursuite de l’amélioration des finances publiques, ce qui devrait entraîner une baisse du déficit budgétaire de 60 points de base, à 4,3% du PIB. Ainsi, le Trésor compte donc adopter la même structure de l’endettement, à savoir 88% sur le marché local et le reste sur le marché extérieur. Toutefois, si baisse il y a, elle devrait se réaliser si et seulement si Bank Al-Maghrib réduit une nouvelle fois son taux directeur. Par conséquent, les comptes sur carnet devraient offrir une rémunération nettement moins intéressante que 3,01% HT proposée pendant ce semestre.

De toutes les manières, la rémunération des comptes sur carnet devrait baisser de 30 à 40 points de base au premier semestre 2015 pour se situer à environ 2,60%. Sachant que la plus-value est assujettie à une TPPRF (taxe sur produits de placements à revenu fixe) de 30%, le rendement net se situerait à moins de 2%, soit presque le même niveau que le taux de placement des livrets d’épargne proposé par Poste Maroc.