Informatique : Des résultats mitigés pour les opérateurs du secteur.

La capacité bénéficiaire des sociétés informatiques est en contraction de 10,8% à  61,4 MDH pour des revenus en stagnation, à  1,3 milliard de DH.

Cette baisse cache des disparités car sur les sept opérateurs cotés, seulement 3 ont réalisé des bénéfices en hausse. En effet, Involys a propulsé son résultat net à 4 MDH contre 0,8 MDH une année auparavant, suite à des revenus en amélioration de 45%, à 23 MDH, et à une envolée du résultat d’exploitation à 5,6 MDH contre 0,3 MDH.
M2M, elle, a misé sur l’accroissement de son volume d’affaires de 28% à 85,6 DH ainsi que sur l’amélioration du déficit de son résultat financier pour réaliser un résultat net de 5,9 MDH, en hausse de 40,5 %. Dans la même lignée, Disway a tiré profit du bon comportement du marché des tablettes pour augmenter son chiffre d’affaires de 2,7% à 678,5 MDH, compensant ainsi les pertes réalisées sur le marché des PC. Combiné à un résultat financier qui sort du rouge à 2,1 MDH (-0,7 MDH à fin juin 2013), le résultat net s’est apprécié de 7,4% à 19 MDH.

A contrario, la diminution du chiffre d’affaires de HPS de 1,5% à 127 MDH couplée au repli de son résultat d’exploitation de 49% à 8,3 MDH ont réduit le bénéfice final de 47,3%, pour totaliser 7,8 MDH. S2M et Microdata ont marqué le pas avec des bénéfices de 6,2 MDH et 23,2 MDH respectivement. Notons que la 1ère société a été minée par l’aggravation du déficit de son résultat financier au moment où son activité commerciale est en hausse de 5% à 96,6 MDH. Microdata, elle, a subi le repli de son chiffre d’affaires de 1,6%, à 201,5 MDH. Moins performante, IBMaroc a tiré le bénéfice sectoriel à la baisse, puisque son résultat net est ressorti déficitaire à 4,6 MDH alors qu’il était bénéficiaire de 2 MDH une année auparavant. En cause, le fort ralentissement des appels d’offres, en particulier dans le secteur public, induisant un chiffre d’affaires en repli de 35% à 74,4 MDH.