Immobilier : Le secteur a tiré son épingle du jeu au titre de cette année

Quasi-stagnation des bénéfices sectoriel de 47% pour atteindre 49,5 MDH.

Les compagnies immobilières cotées ont fait du surplace par rapport à 2011. En effet, le chiffre d’affaires dégagé par Addoha, Alliances, CGI et l’outsider Balima, a atteint 16,5 milliards de DH, en quasi-stagnation par rapport à l’exercice 2011 (+0,5%), pour un bénéfice sectoriel en hausse de 1,1% seulement, à 3 milliards de DH.

Ainsi, l’activité d’Addoha a généré un chiffre d’affaires de 9,4 milliards de DH, soit une hausse d’à peine 0,9%, correspondant à la commercialisation de 26 956 logements dont 67% de logements économiques et au moyen standing. Suivant la même tendance, le résultat net n’a augmenté que de 2,6%, à 1,8 milliard de DH sous l’effet de l’amélioration du résultat d’exploitation grâce à la maîtrise des frais généraux, quoique cette bonification ait été impactée par le recul du résultat net de sa filiale Immolog. Subissant également la baisse des bénéfices d’Immolog (filiale détenue conjointement avec Addoha), la CGI affiche un résultat annuel de 315 MDH, en repli de 16%, et ce, en dépit de réalisations commerciales au beau fixe avec un chiffre d’affaires de 3 milliards de DH, en hausse de 12,5%.

De leur côté, les revenus d’Alliances se sont effrités de 7,8%, à
4 milliards de DH. Cette baisse n’est pas attribuable à une baisse dans les livraisons de projets mais plutôt à un changement dans le mode de contractualisation au sein du pôle service dans la mesure où la compagnie est passée de contractant général à maître délégué d’ouvrage. Cela n’a pas empêché le résultat net part du groupe d’afficher une progression de 5,2%, clôturant l’année à 875 MDH. Cela est redevable notamment à la plus-value liée à la cession de 6,97% du capital d’Alliances Darna au RCAR, et ce, sur la base d’une valorisation de 6,45 milliards de DH.