IB Maroc annule l’augmentation de capital décidée en avril 2007

IB Maroc, intégrateur d’infrastructures de sécurité des systèmes d’information, vient de décider l’annulation de l’opération d’augmentation de capital décidée par l’assemblée générale des actionnaires du 13 avril 2007, lors de la dernière réunion de son conseil d’administration. Les raisons avancées par le managment de la société suite à cette décision sont le changement de ses orientations stratégiques et la volonté de protection des droits de ses actionnaires minoritaires.
Rappelons qu’en juillet 2006, les deux anciens actionnaires de référence d’IB Maroc, MIBS Infrastructure & Services et IB Group, ont signé un protocole d’accord pour la cession de la totalité de leurs participations dans la société, qui s’élèvent à 53,98% du capital, à Sophia Invest Holding, société spécialement constituée à cet effet et dont le fondateur et l’unique associé est Abdelatif Hafed, PDG d’IB Maroc.com.

Dans un souci de transparence, le Conseil déontologique des valeurs mobilières (CDVM) vient de publier la liste des transactions effectuées au cours du mois d’août 2007 par les sociétés ayant adopté des programmes de rachat de leurs propres actions en vue de réguler les cours. Ces transactions ont été réalisées soit par les sociétés elles-mêmes, soit par leurs filiales ou sociétés contrôlées, à la fois sur le marché central et sur le marché de blocs.
Au total, ce sont huit sociétés cotées qui ont procédé à des opérations de rachat et de vente durant le mois d’août. Il s’agit de BMCE Bank, BMCI, SCE, Auto Hall, Unimer, Sothema, Crédit du Maroc et Addoha. Le plus important volume a été réalisé par BMCE Bank, avec un nombre total d’actions achetées au cours du mois de 65 280, à un cours moyen pondéré de 2 837 DH, et un nombre d’actions cédées de 101 841 au cours moyen pondéré de 2 793 DH.
Addoha n’a réalisé de transaction que sur un volume de 2 200 actions entre achats et cessions, mais il faut noter que la société a acquis durant le mois de juillet plus de 11 800 actions, opération qu’elle n’a déclaré au CDVM qu’au début du mois de septembre.

Sonasid, filiale du sidérurgiste mondial
MittalArcelor, vient de publier des réalisations semestrielles en forte croissance. Son chiffre d’affaires s’est établi à 3,2 milliards de DH au 30 juin, en hausse de 20,6% par rapport à la même période de l’année dernière, sous l’effet de la progression de 22% du marché national de l’acier et de la flambée des cours au niveau international.
L’excédent brut d’exploitation de la société (EBE) a progressé de plus de 15% pour s’établir à 723 MDH. Le résultat d’exploitation, tiré par les bonnes performances industrielles dans les laminoirs et surtout dans l’aciérie, a évolué pour sa part de 37,6%, à 670 MDH.
Quant au résultat net, il a enregistré une hausse de 52,5% pour s’élever à 494,8 MDH.
Pour le semestre en cours, Sonasid table sur la poursuite de la croissance de son activité grâce au bon comportement du secteur du bâtiment et travaux publics, mais à un rythme moins soutenu que celui du semestre écoulé.