Holdings : Zellidja sort enfin du rouge

Le bénéfice agrégé du secteur des holdings a clôturé le premier semestre sur une note positive.

En effet, le résultat net s’est élevé à 84,20 MDH, soit près du triple des réalisations de la même période de l’exercice écoulé. Toutefois, le chiffre d’affaires a baissé de 7,4% à 1,1 milliard de DH. Dans le détail, le holding Zellidja continue de faire les frais des difficultés que subissent ses deux principales filiales, à savoir Fenie Brossette et la société des fonderies de plomb de Zellidja. Cette dernière est toujours marquée par l’arrêt de son activité depuis juillet 2012 à cause surtout de la rareté des matières premières. Dans ces conditions, son résultat net est toujours dans le rouge à -22 MDH (contre -82 MDH une année auparavant). Parallèlement, Fenie Brossette demeure impacté par le contexte défavorable du secteur des BTP.

Et malgré le développement de nouvelles activités, dans l’automobile et les véhicules industriels notamment, le résultat net ressort toujours déficitaire à -15 MDH contre -16,8 MDH à la même période de l’exercice précédent. Bref, les produits d’exploitation du holding ont baissé de 50% à 0,7 MDH. Néanmoins, le résultat net du holding sort du rouge avec un bénéfice de 4 MDH contre un déficit de 54,40 MDH et ce, grâce notamment à l’amélioration du résultat financier, passant de -3,30 MDH à 4,2 MDH suite à l’allègement des charges financières de 30,4% à 25,80 MDH.
Pour sa part, Delta holding a affiché un chiffre d’affaires en recul de 7,3% à 1,1 milliard de DH en dépit du renforcement du carnet de commandes de 3,2%, totalisant 3,6 milliards de DH. En fait, si les revenus du holding sont en baisse, c’est uniquement en raison des décalages dans les mises en chantiers de la part de certains clients du groupe. Par conséquent, le résultat net part du groupe a accusé un retrait de 4,3% à 80,20 MDH.