Holdings : Forte contraction des rèsultats annuels

La rentabilité a régressé de plus de 50% sur une année pour s’établir à  289 MDH.

Le résultat annuel des deux holdings de la cote s’est inscrit sur une tendance baissière au terme de l’exercice 2012. D’abord, leur activité a généré des revenus de l’ordre de 2,2 milliards de DH, en régression de 20,2% par rapport à l’exercice précédent. De son côté, le bénéfice sectoriel s’est contracté de 50,7% pour atteindre 289 MDH.

La rentabilité de Delta Holding a été impactée par les conflits sociaux au niveau de ses six filiales installées à Kénitra et qui n’ont pris fin qu’au mois de novembre dernier, entraînant un retard dans la réalisation des commandes. S’ajoute à cela le retard dans le déblocage des crédits de certains établissements et administrations publics. Du coup, le chiffre d’affaires s’est replié de 19,7%, à 2,2 milliards de DH. Le résultat net part du groupe, qui intègre un écart d’acquisition de la société SSM, s’élève à 20,7 MDH, en baisse de 47% sur une année.

S’agissant de Zellidja, le holding affiche une dégradation de son bénéfice net de 47%, à 20,7 MDH. Cette contre-performance s’explique par l’affaissement de ses produits de participation de 61,6%, à 8,9 MDH consécutivement à la baisse des dividendes distribués par sa filiale Fenié Brossette de 66%, à 5 DH au titre de 2011. Notons que la filiale avait distribué un dividende de 15 DH par action une année auparavant. De plus, les charges d’exploitation ont plus que doublé par rapport à 2011, à 3,6 MDH. Par ailleurs, le holding a subi une dégradation exponentielle de son résultat financier qui passe à -58 MDH contre 1,4 MDH une année auparavant, ce qui a plombé les bénéfices, et ce, même si le résultat non courant s’est bonifié de près de 300%.