Groupe Ona : résultat net part du groupe en hausse de 80% en 2007

Pour la première publication annuelle de ses résultats selon les normes IFRS, le groupe Ona affiche une croissance honorable au niveau de l’activité et exceptionnelle au niveau des bénéfices. En effet, le chiffre d’affaires du premier groupe privé du Royaume s’est établi à 32,8 milliards de DH, en hausse de 15% par rapport à 2006. Cette progression résulte du bon comportement des filiales de distribution Optorg et Marjane, des relais de croissance Wana et Onapar, ainsi que des filiales agroalimentaires Cosumar et Centrale Laitière. Cela dit, sur le plan opérationnel, l’Ona a enregistré un résultat d’exploitation en baisse de 29,4%, à 1,3 milliard DH. Cette situation est due essentiellement au démarrage de Wana et au recul de Managem. Le groupe s’est toutefois rattrapé au niveau des bénéfices en réalisant un résultat net part du groupe de 1,7 milliard de DH, en accroissement de 80% par rapport à 2006. Il a été tiré par la croissance des bénéfices d’Onapar, Marjane, Cosumar, Attijariwafa bank ainsi que par la plus-value de cession de la participation de l’Ona dans Axa Assurance.

Wafasalaf : 243 MDH de bénéfice à fin 2007, en hausse de 21%

Wafasalaf a consolidé son leadership dans le crédit à la consommation durant l’année 2007 en atteignant une part de marché de 32,4%. Grâce à une politique commerciale agressive et un large réseau de distribution, elle a pu augmenter sa production de crédits de 21% par rapport à 2006, soit un montant de 6,1 milliards de DH et ce, suite au bon comportement de l’activité automobile et prêts personnels (+28% et +17%). L’encours brut des crédits s’élève de ce fait à 12,8 milliards de DH, en hausse de 27%.
Ainsi, le Produit net bancaire de la filiale du groupe Attijariwafa bank s’est hissé de 12%, s’établissant à 736,3 MDH. Cette performance conjuguée à une bonne maîtrise des charges a permis au coefficient d’exploitation de se limiter à 32,4%. Et grâce à une amélioration de 42% du coût du risque, à 0,77%, le résultat net de la société de financement s’élève à 242,8 MDH, en appréciation de 21% par rapport à 2006.

Risma : activité et rentabilité en amélioration à fin 2007

Risma, holding détenant les participations du groupe Accor au Maroc, a clôturé l’année 2007 sous le signe de la croissance. Grâce à un environnement de marché favorable marqué par une hausse de 13% des arrivées touristiques et à un périmètre en croissance de 30% avec l’acquisition du Hilton Rabat et l’ouverture de trois nouveaux hôtels, le chiffre d’affaires consolidé de l’opérateur s’est établi à 937,7 MDH, en hausse de 25% par rapport à 2006.

Pour ce qui est des performances opérationnels, la société a pu améliorer de 4,3 points sa marge GOP (marge sur résultat opérationnel avant amortissements, loyers, taxes, frais financiers et redevances) pour la porter à 39,4%, ce qui traduit la bonne maîtrise des charges. Cela dit, le résultat net part du groupe de Risma a limité sa croissance à 13% pour s’établir à 48,15 MDH. Cette progression «modérée» résulte de l’augmentation des frais financiers suite à l’acquisition du Hilton Rabat, du poids de certaines filiales, notamment celle qui s’occupe de l’aménagement de la station balnéaire Mogador ainsi que d’une augmentation des intérêts des minoritaires.