Focus de la semaine du 9/11/09

Les personnes morales étrangères plus présentes à la Bourse de Casablanca au 3e trimestre 2009

Le Conseil déontologique des valeurs mobilières (CDVM) vient de publier la ventilation des volumes de transactions par catégories d’investisseurs sur le marché´ central pour le 3e trimestre. Il en ressort une baisse des volumes traités par toutes les catégories d’investisseurs, à` l’exception des personnes morales marocaines.
Le volume d’activité´ global reste de fait sur un trend baissier et enregistre un recul de 19,7% par rapport au trimestre précédent. Les évolutions par catégories indiquent que les investisseurs marocains gardent la première position sur le marché´ central avec 77% des é´changes en dé´pit de la baisse de leur part qui é´tait de 80% lors du trimestre précédent.
Les personnes morales é´trangè`res poursuivent quant à elles le renforcement de leur part dans les volumes pour le deuxième trimestre consé´cutif. Avec une part de 13% enregistré´e au premier trimestre et de 17,5% au deuxiè`me, elles montent à 21% lors du troisiè`me trimestre.
En revanche, les personnes physiques é´trangè`res conservent un poids limité´ aux alentours de 1,4%.     
Les personnes morales marocaines enregistrent une forte progression avec une augmentation de leur volume d’activité´ de prè`s de 10,5% et un renforcement de leur part dans le volume global qui passe de 17,7% au 2e trimestre à` 38,2% au 3e trimestre 2009. A contrario, les personnes physiques marocaines accusent un recul du volume des transactions de 55%, avec une part d’activité qui passe de 27% à 15%.   
Les OPCVM, enfin, conservent une part d’activité´ stable, autour de 20%, mais avec un niveau d’activité´ qui baisse de presque 19% d’un trimestre à l’autre.

La valeur Atlanta à éviter à court terme, selon Attijari Intermédiation

Les analystes d’Attijari Intermédiation recommandent aux investisseurs les plus actifs de ne pas initier de nouvelles positions sur le titre de la compagnie d’assurances Atlanta afin de ne pas subir la correction qui touche actuellement l’action.
L’argumentaire des analystes s’appuie sur la tendance baissière de fonds qui caractérise la valeur depuis le 13 août 2009. En effet, l’action qui cotait à cette date 103 DH clôturait la séance du 2 novembre à un cours de 91,80 DH, soit un repli de près de 11% en seulement 2 mois et demi. Et en raison du tunnel baissier encore significatif dans lequel continue d’évoluer le titre, c’est un objectif baissier de 87 DH qui est attendu. Des indicateurs techniques dénotant de «résistances significatives difficiles à franchir» l’attestent.

La rémunération des DAT toujours sur une tendance baissière en septembre

Les taux d’intérêt servis pour les dépôts à terme (DAT) poursuivent leur trend baissier entamé depuis le début de l’année. Selon les dernières statistiques de Bank Al-Maghrib (BAM) sur l’évolution des taux créditeurs, la rémunération moyenne des dépôts sur six mois s’établit à un niveau de 3,2% en septembre, soit une baisse de 10 points de base par rapport à août et une chute marquée de 76 points de base depuis fin 2008. Même tendance pour la rémunération des DAT sur 1 an qui ressort à 3,59% en septembre, laissant apparaître une baisse de 75 points de base par rapport au taux moyen constaté fin 2008.