Focus de la semaine du 4/01/2010

Samir décide de mieux rémunérer son émission obligataire objet d’un avertissement du CDVM

Alors qu’on s’acheminait vers une année boursière 2009 sans incident, le Conseil déontologique des valeurs mobilières (CDVM) a adressé en début de semaine un avertissement au raffineur coté Samir. ll lui est reproché de ne pas avoir procédé à la mise à jour, dans les délais requis, de la note d’information relative à une émission obligataire remontant au 18 décembre 2008. Chose qui s’imposait, puisque cette note, dans sa partie perspectives, considérait une estimation des résultats de l’année 2008 tenant compte d’hypothèses optimistes quant à l’évolution des cours du pétrole brut sur les marchés internationaux. Pronostic qui ne s’est pas réalisé par la suite vu que les cours du brut se sont engagés dans une tendance baissière persistante, ce qui a dégradé la situation financière de Samir, induisant un écart important entre les résultats définitifs et ceux annoncés dans la note d’information.
Réaction sur le vif ou simple hasard, Samir publiait au lendemain de cet avertissement un communiqué informant de la révision de la prime de risque relative à la même émission obligataire. Le taux facial des obligations émises s’en trouve porté de 5,90 à 6%. Par ailleurs, Samir a précisé dans le même communiqué le caractère non intentionnel et non prémédité de la non actualisation des perspectives publiées dans la note d’information pour laquelle un avenant est annoncé.

Papelera de Tetuan devient MED Paper SA

Suite à sa fusion-absorption par la société Safripac, le fabricant de papier coté à la Bourse de Casablanca, Papelera de Tetuan, vient de procéder au changement de sa dénomination. En effet, à compter du 1er janvier 2010, la filiale du Groupe Sefrioui devient Medpaper SA. Un changement qui, selon les observateurs, devrait contribuer à faciliter la réalisation de l’ambition du groupe visant une meilleure pénétration des marchés à l’export.
Dans la foulée, la société déplace son siège social à la zone industrielle Mghogha, sur la route reliant Tétouan à Tanger, sachant qu’elle avait procédé courant 2009 à la cession du terrain de son ancien site de Tétouan.
Il est à rappeler qu’au terme du 1er semestre 2009, Papelera de Tetuan a commencé à récolter les fruits de sa fusion en générant un chiffre d’affaires de 178 MDH. Son résultat net ressort toutefois déficitaire sur la même période, à -14,5 MDH.

Snep : Une reprise à prévoir sur le court terme selon les analystes d’Attijari Intermédiation

Depuis la mi-2009, le titre Snep a abandonné près de 39% de sa valeur, passant de 720 DH à un cours actuel aux alentours de 440 DH. Mais ce mouvement baissier semble aujourd’hui stoppé par un support historique de 436 DH, comme l’estiment les analystes d’Attijari Intermédiation. Aussi, la reprise du titre du plasturgiste devient de plus en plus probable, selon eux, eu égard à des indicateurs techniques et à la nette progression des volumes traités sur la valeur.
Dans ce contexte, il est recommandé aux investisseurs les plus actifs de prendre des positions sur le titre Snep au cours de 436 DH, avec comme objectif haussier le cours de 503 DH. Cela dit, un stop-loss fixé en dessous des 422 DH protège la position.