Focus de la semaine du 30/08/2010

Delattre Levivier Maroc : un objectif de cours de 694 DH

Delattre Levivier Maroc (DLM), leader de la construction métallique lourde au Maroc, obtient les faveurs des analystes. Ceux de BMCE Capital Bourse recommandent d’accumuler le titre dans les portefeuilles, avec un objectif de cours de 694 DH. Cette valorisation fait apparaître un potentiel de hausse de 7,4% pour la valeur, compte tenu de son cours boursier du 23 août (646 DH). L’argumentaire d’investissement de la société de Bourse se base, entre autres, sur le carnet de commandes diversifié de la société évalué à 887 MDH au 1er janvier 2010, la capacité totale de production de DLM qui se trouve étoffée de 17 000 tonnes par an répartie sur trois sites (Aïn Sebaâ, Tit-Mellil et Jorf Lasfar), sa situation financière saine dont un niveau d’endettement en amélioration et une ouverture à l’international confirmée par l’ouverture d’une première succursale au Sénégal. Les perspectives chiffrées de la société font ressortir un chiffre d’affaires de 638 MDH et un bénéfice net de 65,4 MDH en 2010 (dont une plus-value exceptionnelle), et un volume d’activité de 674 MDH et un résultat net de 30,7 MDH en 2011.

Fusion en perspective entre Unimer, la Monégasque-Vanelli et Consernor

Les sociétés agroalimentaires du groupe Sanam pourraient très prochainement faire l’objet d’un regroupement. Selon un communiqué d’Unimer, société cotée du groupe, le conseil d’administration de cette dernière a confié à son management une étude approfondie relative aux possibilités et modalités de fusion des sociétés Unimer, la Monégasque-Vanelli et Consernor, et ce, compte tenu de l’importance des synergies qui existent entre les trois entités. Les résultats de cette étude devraient être présentés avant la fin du mois d’août à l’ensemble des responsables pour décider des modalités de fusion qui seraient recommandées.

DAT : 3,35% pour les placements à six mois et 3,65% pour ceux à 12 mois en juillet

La rémunération des dépôts à terme (DAT) continue de fluctuer en dents de scie. La moyenne observée par Bank Al-Maghrib au cours du mois de juillet fait ressortir un taux de 3,35% pour les placements à 6 mois et 3,65% pour ceux à 12 mois. Par rapport au mois de juin, la rémunération des DAT sur 6 mois affiche un repli de 7 points de base et celle des dépôts sur 12 mois un léger gain de 2 points de base. Sur un an glissant, les taux des deux maturités sont en baisse, avec -7 points de base sur 6 mois et -18 points de base sur 12 mois.

Programmes de rachat d’actions : un mois de juillet très calme

Les programmes de rachat d’actions en vue de régulariser le marché ont été très peu actifs durant le mois de juillet. Sept sociétés sur les douze ayant un programme de rachat en cours n’ont effectué aucune opération, que ce soit à la vente ou à l’achat. Il s’agit d’Addoha, Alliances, Atlanta, Auto Hall, BCP, Samir et Stokvis. Quant aux autres émetteurs, ils n’ont réalisé qu’un faible niveau de transactions, exception faite de Maroc Telecom qui a acheté plus de 60 000 titres et vendu plus de 84 000 autres sur la période. En effet, BMCI s’est limitée à l’achat de 5 de ses propres actions seulement en juillet, et Timar à 32 actions. Cartier Saâda et Salafin ont été un peu plus actives, avec 8 500 titres achetés pour la première société et 1 700 pour la seconde.