Focus de la semaine du 28/09/09

Centrale Laitière dégage un bénéfice semestriel en croissance de 6%, à 243 MDH

Alors que Lesieur et Cosumar ont publié des résultats mitigés pour le premier semestre 2009, Centrale Laitière vient sauver la mise pour le secteur agroalimentaire coté. A fin juin, le spécialiste des produits laitiers parvient à inscrire et son chiffre d’affaires et son bénéfice en croissance.
L’activité progresse en effet de 8,7% par rapport au 1er semestre 2008 pour s’établir à 2,6 milliards de DH. Ce développement des ventes, couplé à une maîtrise accrue des charges, dégage une hausse de 8,5% du résultat d’exploitation qui s’établit de fait à 353 MDH. En ligne directe, le résultat net part du groupe progresse de 6%, passant de 230 à 243 MDH.
En plus de ces bonnes réalisations, le premier semestre a été marqué par les efforts d’innovation produits qui confortent le dynamisme de la politique commerciale de l’industriel (lancement d’une offre lait pasteurisée à 3 DH, relooking de la gamme Yawmy…), mais aussi par le renforcement de la proximité client via l’ouverture de 3 nouvelles plateformes de distribution régionale à Khémisset, Berrechid et Larache, et le placement dans le réseau des épiceries de 4 650 réfrigérateurs. Au final, le management assure aborder le second semestre «avec confiance» et compte «conforter le développement et les objectifs de hausse des résultats en 2009».

Près de la moitié des programmes de rachat actifs ont été gelés durant le mois d’août
 
L’atonie de la Bourse de Casablanca durant le mois d’août n’a pas manqué de déprimer l’activité des programmes de rachat. Faut-il y voir également les effets de la fin de la mesure dérogatoire autorisant les émetteurs à acquérir leurs propres actions en dessous du prix minimum d’achat ? En tout cas, sur les 21 programmes répertoriés en activité par le Conseil déontologique des valeurs mobilières (CDVM) pour ce mois, 10 n’ont donné lieu à aucune opération d’achat ou de vente de titres. Même les émetteurs actifs ne l’ont pas été de manière probante. Les transactions opérées demeurent en effet loin des plafonds autorisés à l’achat et le nombre d’actions détenues ne dépasse pas en moyenne 50% de ce plafond. A noter que 3 programmes de rachat sont parvenus à leur terme durant le mois d’août, il s’agit de ceux gérés par Afriquia Gaz, Distrisoft et Snep.

Delta Holding devrait remonter à 82 DH?à court terme, selon Attijari Intermédiation

Les analystes d’Attijari Intermédiation recommandent aux investisseurs les plus actifs de prendre position sur le titre Delta Holding à partir d’un niveau de cours de 76 DH, étant prévu que l’action du holding remonte à un prix de 82 DH à court terme. L’argumentaire des analystes évoque la phase haussière qu’a entretenu le titre depuis le 4 août, et suite à laquelle il devrait se diriger vers un ancien support à 76 DH. Cette seconde évolution étant soutenue par des indicateurs techniques présageant d’une poursuite de la baisse à très court terme.
A noter que les recommandations hebdomadaires d’Attijari Intermédiation, que nous avons pris l’habitude de publier depuis quelques semaines dans notre rubrique, ont réalisé depuis début juin dernier une performance cumulée de 25,5% contre un objectif de 96,7%, selon le bilan communiqué par la société.