Focus de la semaine du 28/06/2010

Bourse de Casablanca : chiffre d’affaires 2009 en baisse de 45%

C’était prévisible, les réalisations de la société gestionnaire de la Bourse de Casablanca sont en nette baisse au titre de l’exercice 2009. Son chiffre d’affaires s’est établi à 114,5 MDH, enregistrant un recul de 45% par rapport à 2008. Une situation normale vu que le volume des transactions du marché, sur lequel la société prélève sa commission de 0,1%, a baissé de 41% en 2009, à 144,4 milliards de DH, et qu’aucune introduction en Bourse n’a été opérée sur l’année. Par conséquent, le résultat d’exploitation a chuté de 63,5%, à 46,1 MDH, et le résultat net de 53%, à 41,6 MDH.

Le fonds BMCI Trésorerie noté AAA mmf (mar) par Fitch Ratings

Le fonds BMCI Trésorerie, géré par BMCI Gestion, vient de décrocher la note AAA mmf (mar) de l’agence Fitch Ratings, pour être ainsi la première Sicav monétaire à être notée par une agence internationale au Maroc. Cette dernière précise que la note décrochée est la plus haute pouvant être attribuée à un fonds monétaire sur le marché marocain. Elle indique une forte capacité à préserver le capital et à maintenir la liquidité, tout en limitant les risques de crédit et de marché par rapport à d’autres investissements à court terme au Maroc.
Notons que BMCI Trésorerie investit exclusivement dans les bons du Trésor et les instruments monétaires, les titres obligataires court terme et les certificats de dépôt. Sa gestion est active et sa sensibilité par rapport aux variations des taux d’intérêt varie entre 0 et 0,3.

Cartier Saâda : hausse de 66% du bénéfice net à fin mars 2010

Malgré une activité en légère baisse au titre de l’exercice 2009 clos le 31 mars dernier, ayant abouti à un chiffre d’affaires en repli de 6,1%, à 72,2 MDH, la société Cartier Saâda parvient à inscrire ses indicateurs de rentabilité en nette progression. En effet, le résultat d’exploitation de l’industriel de la conserve s’est bonifié de 42,6%, à 12,5 MDH. Une performance due à une variation de stocks positive, à la reprise d’une provision pour dépréciation de stocks d’olives et à la maîtrise des charges d’exploitation. Par conséquent, la marge opérationnelle gagne 5,9 points, à 17,3%. Et compte tenu d’un résultat financier et non courant en amélioration, la capacité bénéficiaire augmente de 65,9% pour s’établir à 11,6 MDH. De ce fait, la marge nette se hisse de 7 points, à 16,1%.

Unimer accroît son chiffre d’affaires de 16,6% à fin mars 2010

Dans un contexte caractérisé par des débarquements importants des espèces pélagiques et une campagne de pêche régulière, Unimer a clôturé un excellent exercice 2009. Son chiffre d’affaires s’est établi à 333 MDH au 31 mars dernier (exercice à cheval entre deux années civiles), soit une hausse de 16,6% par rapport à la même période de l’année dernière. Et grâce à un effet volume de production (+32%), couplé à une amélioration du rendement matière et à une meilleure productivité de la main-d’œuvre, le résultat d’exploitation augmente de 62,6%, à 52,6 MDH. Par conséquent, la marge opérationnelle se bonifie de 4,5 points, à 15,8%. In fine, la capacité bénéficiaire d’Unimer s’améliore de 43,7% pour s’établir à 43,5 MDH. Ce qui porte sa marge nette à 13,1% contre 10,6% une année auparavant.