Focus de la semaine du 26/04/2010

Integra Bourse se lance dans la Bourse en ligne

La société d’intermédiation boursière Integra Bourse vient de rejoindre le club encore restreint des transactions électroniques en lançant son site de Bourse en ligne : www.integrabourse.com. Ce portail offre la possibilité de suivre le marché boursier casablancais en temps réel, et ce, à plusieurs niveaux de détail. D’abord, la plateforme permet d’avoir un aperçu global de la cote qui comprend les cours des différentes valeurs, leur variation et leur volume. Ensuite, une fiche consacrée à chaque titre permet de consulter son carnet d’ordres et la liste des transactions effectuées pendant la séance de cotation. Enfin, une page historique est disponible pour chaque valeur afin de visualiser les données et les graphiques de la période souhaitée.
Pour l’instant, l’exécution des ordres en temps réel n’est pas encore possible. Mais la société de Bourse précise que ce service sera activé très prochainement. Et pour ce qui est de la sécurité, le site d’Integra a été développé sur la plateforme «.net», ce qui garantit une sécurité maximale et une confidentialité totale des opérations de la clientèle grâce au système de cryptage des données «SSL».

Une croissance annuelle prévisionnelle de 4% d’ici 2014 pour le secteur minier

Le secteur minier marocain a encore de beaux jours devant lui. Selon un rapport publié par les analystes du site www.researchandmarkets.com, ce compartiment de l’économie devrait enregistrer une croissance annuelle estimée à 4,13% d’ici 2014, bénéficiant principalement de la reprise des cours des matières premières au niveau international. Cette même étude table sur le développement des écoulements de l’étain durant les prochaines années, suite à l’exploration du gisement d’Achmmach par la compagnie australienne Kasbah Ressources.
Accaparant près de 95% de la production minérale marocaine, le phosphate devrait également tirer avantage du redressement du cours de la roche et de ses dérivés sur les marchés mondiaux. Dans ce contexte favorable, l’OCP devrait capitaliser sur de nouvelles acquisitions de matériels industriels, la construction de deux nouvelles usines de production d’acide sulfurique d’une capacité totale de 3 410 tonnes par jour, ainsi que sur le lancement du projet du pipeline souterrain pour le transport de phosphate pour augmenter ses capacités de production à 50 millions de tonnes par an à fin 2012.

Le nombre des porteurs de parts d’OPCVM en nette baisse à fin février 2010

Même si les Organismes de placement collectif en valeurs mobilières (OPCVM) affichent de bonnes performances par rapport à fin 2009, le nombre des porteurs de parts ou d’actions de ces fonds a enregistré une nette baisse en ce début d’année. Selon les dernières statistiques du Conseil déontologique des valeurs mobilières (CDVM), arrêtées à fin février, ils ne sont plus que 24 798 à détenir des parts d’OPCVM, soit une baisse de 26,72% par rapport à fin 2009. Selon certains analystes, il s’agit d’une tendance normale vu qu’en période de croissance des marchés, notamment celui des actions, les investisseurs préfèrent intervenir directement pour saisir les opportunités plutôt que se limiter à la gestion prudente et diversifiée des OPCVM. Dans le détail, ce sont les particuliers résidents qui marquent la plus importante baisse, leur nombre ayant diminué de 28,08% sur les deux premiers mois de 2010 pour se fixer à 20 613 investisseurs. Ils sont suivis par les personnes morales résidentes qui affichent une baisse de 21,26% (2 400), et les particuliers non résidents avec un recul de 16,19% (1 771).