Focus de la semaine du 25/10/2010

Placements : les particuliers de plus en plus portés sur les OPCVM

Le nombre d’investisseurs détenant des parts ou actions d’OPCVM (Organismes de placement collectif en valeurs mobilièrs) ne cesse d’augmenter. D’abord, le nombre de parts ou d’actions en circulation de ces fonds a atteint, selon les dernières statistiques du Conseil déontologique des valeurs mobilières, arrêtées le 13 septembre 2010, 255,25 millions, en hausse de 9% par rapport à fin 2009. Ensuite, le nombre total de porteurs de parts d’OPCVM s’établit à 24 626, en augmentation de 6,66%.
Les personnes physiques représentent 82,6% du nombre total des investisseurs dans ces produits de placement. Leur nombre se monte à 20 362 particuliers, en hausse de 7,44% par rapport à fin 2009. Ils sont suivis de loin par les personnes morales résidentes dont le nombre atteint 2 629, en progression de 11,63%. Les personnes physiques non résidentes occupent la troisième place avec un total de 1 615 investisseurs. Leur nombre est en baisse de 8,55%. Enfin, les personnes morales non résidentes sont actuellement au nombre de 20, soit 33,33% de plus qu’à fin 2009.

La rémunération des DAT repart à la hausse

La rémunération des comptes et dépôts à terme (DAT) repart à la hausse, particulièrement pour les placements sur 12 mois. Selon les derniers chiffres de Bank Al-Maghrib, le taux moyen des DAT sur 12 mois était de 3,82% en août dernier, soit 17 points de base de plus par rapport au mois de juillet. Ainsi après avoir oscillé tout au long de l’année aux alentours de 3,6%, la rémunération de ce produit revient aux niveaux de fin 2008, période durant laquelle les banques se sont montrées aggressives en matière de collecte des dépôts rémunérés.
Pour leur part, les DAT sur six mois affichent toujours une rémunération volatile, tantôt à la hausse, tantôt à la baisse. Elle s’est établie en août dernier à 3,28%, soit un recul de 7 points de base par rapport au mois de juillet. Néanmoins, ce niveau est le même que celui d’août 2009.
Rappelons que les taux des DAT sur six mois ont connu la même surchauffe en 2008 que les dépôts sur 12 mois. En novembre 2008, leur rémunération moyenne avait même atteint un pic de 4,13%, ramenant le différentiel avec les placements sur 12 mois à 5 points de base seulement.

Alliances renouvelle son programme de rachat d’actions

Alliances développement immobilier vient d’obtenir le visa du CDVM pour lancer un second programme de rachat d’actions en vue de régulariser son cours boursier, le premier ayant expiré le 17 août 2010. Ce nouveau programme démarrera le 9 novembre 2010 et s’étalera sur 18 mois.
Pour ce qui est des caractéristiques de ce programme, peu de changement ont été opérés par rapport à l’ancien. Le nombre maximum d’actions à détenir en propre est resté le même (5% du capital, soit 605 000 actions), et le montant maximal à engager dans ce programme est resté inchangé à 605 MDH. Le prix maximum d’achat des actions demeure à 1 000 DH, tandis que le prix minimum de vente est passé de 600 à 650 DH. Notons que le cours boursier actuel d’Alliances est de 770 DH.
Ce programme de rachat sera financé par la trésorerie disponible d’Alliances mais aussi par des crédits bancaires. La valeur des actions que la société détiendra en propre ne pourra pas excéder le montant de ses réserves, autres que légales. Notons qu’au 30 juin 2010, ces réserves s’élevaient à 643,5 MDH.