Focus de la semaine du 24/05/2010

Ona : l’activité se maintient grâce aux télécoms au premier trimestre

Ona vient de publier ses indicateurs d’activité au premier trimestre 2010. Son chiffre d’affaires s’est établi à 8,7 milliards de DH, en quasi-stagnation par rapport à la même période de 2009. Cela dit, les différents métiers du groupe n’ont pas évolué de la même manière. En effet, l’activité télécoms a enregistré une hausse de 51,4% grâce à l’amélioration du parc clients avec l’arrivée en force d’Inwi, pour un chiffre d’affaires à fin mars de 876,6 MDH. Les services financiers se sont également maintenus, avec une progression de 7% d’une année à l’autre. Notons que la filiale Attijariwafa bank est consolidée par mise en équivalence, et donc ne contribue pas au chiffre d’affaires consolidé du groupe. Le chiffre d’affaires du segment financier ne représente ainsi que les services de courtage.
Les autres activités du groupe affichent pour leur part des variations négatives. Hormis les mines, dont le chiffre d’affaires s’est stabilisé d’une année à l’autre, l’agroalimentaire a enregistré une baisse de 5,4% à 3,43 milliards de DH et la distribution un recul de 1,1%, à 3,98 milliards. Tandis que l’immobilier a chuté de 77,2%, à 5,2 MDH, et les activités énergétiques ont reculé de 71%, à 6,1 MDH.

La moitié des programmes de rachat d’actions étaient inactifs en avril 2010

Le Conseil déontologique des valeurs mobilières  vient de publier les statistiques du mois d’avril des programmes de rachat d’actions en vue de réguler le marché. Il en ressort que sept programmes sur les 14 autorisés à la Bourse de Casablanca étaient inactifs. Il s’agit de ceux d’Addoha, Auto Hall, BCP, BMCE Bank, BMCI, Samir et Stokvis. Les autres sociétés ont pour leur part été peu actives, à l’exception de Maroc Telecom qui a acheté et vendu plus de 200 000 actions avant de solder sa position à la fin du mois. En effet, Alliances n’a effectué qu’une seule opération de vente à l’issue de laquelle toutes les actions détenues en propres ont été soldées. Cartier Saada et Label’Vie se positionnaient plutôt à l’achat avec l’acquisition de près de 9 400 actions pour la première et seulement 59 titres pour la seconde aux cours moyen de 17 DH et de 1 173 DH respectivement. Les programmes de Salafin, Sothema et Timar étaient quant à eux plutôt vendeurs avec 14 276 titres cédés et seulement 1 850 actions acquises pour la première société, 1 500 titres vendus et 5 achetés pour la seconde et 6 130 actions cédées et 2 acquises pour Timar.

La Société Générale opère une augmentation de capital réservée à ses salariés au Maroc

La Société Générale vient de publier une note d’information relative à son opération d’augmentation de capital réservée aux salariés adhérents aux plans d’épargne d’entreprise du groupe. Le nombre maximum de titres à émettre est de 10,16 millions d’actions pour un prix unitaire de 36,98 euros, soit 412,77 DH. La période de souscription a démarré le 19 mai et s’étale jusqu’au 26.
Les bénéficiaires de cette augmentation de capital sont les salariés actifs du groupe Société Générale au Maroc ayant une ancienneté de trois ans minimum. Les filiales concernées du groupe sont la SGMB, Eqdom, La Marocaine Vie, Sogelease Maroc, ALD Automotive et Athena Courtage. Le minimum d’actions à souscrire est d’une action, tandis que le maximum que chaque salarié pourra affecter à sa souscription est de 10% de son salaire annuel net de l’année 2009, avec un plafond fixé à la contre-valeur en dirhams de 20 000 euros. Le prix de l’action correspond à la moyenne sur 20 jours des cours de clôture du titre Société Générale sur le marché Euronext Paris, diminuée d’une décote de 20%.