Focus de la semaine du 23/11/09

Les grosses capitalisations précipitent la chute des indices boursiers

Les choses se précipitent à la Bourse de Casablanca. Sur la seule semaine du 9 au 13 novembre, l’indice de toutes les valeurs, Masi, a cédé 2,31%. Il a par la suite poursuivi sa chute pour ramener sa contre-performance depuis le début de l’année à -6,75% le 17 novembre. Et ce sont les grosses capitalisations de la place qui ont déclenché cette baisse.
Sur la semaine du 9 au 13 novembre, toujours, les actions BMCE et CGI ont en effet cumulé des baisses respectivement de 7,36% et 3,26%. De ce fait, leurs performances annuelles se sont creusées dans l’ordre à -21,6% et à -20,9%.  
Il faut dire que ces valeurs ont été retirées de l’indice «MSCI Morocco Index» de Morgan Stanley dernièrement, ce qui n’a pas manqué d’influencer les investisseurs de la place qui se sont positionnés à la vente pour les deux valeurs. Par ailleurs, pour BMCE, des rumeurs se font de plus en plus insistantes quant à des pressions baissières qui seraient alimentées en prévision de l’augmentation de capital que compte lancer prochainement la banque au bénéfice de ses salariés.
Sur la même période, le titre Addoha a lui aussi sombré dans un canal baissier pour atteindre un cours de 103 DH, consécutivement à une perte hebdomadaire de 5,07%. Et dans la même lignée, les titres Attijariwafa bank et Maroc Telecom se sont repliés respectivement de 3,32%, à 256 DH, et de 2,91%, à 140 DH.
Notons que les baisses citées é´taient associé´es à` des volumes importants. En effet, les cinq valeurs évoquées ont drainé´ un flux de 962,3 MDH, soit 66% du volume global enregistré sur la période.

Attijari Intermédiation recommande de profiter du repli de la BCP pour acheter le titre

Les analystes d’Attijari Intermédiation recommandent aux investisseurs les plus actifs de reprendre des positions sur le titre Banque centrale populaire (BCP) une fois que celui-ci aura baissé jusqu’à 250 DH. A voir l’évolution du cours de l’action, cela ne paraît être qu’une question de temps. En effet, lundi 16 novembre, le titre de la banque cotait 257 DH après avoir enregistré consécutivement 6 séances baissières qui l’ont allégé de 3%.
Ainsi, à 250 DH, le titre BCP qui recueille par ailleurs l’unanimité des recommandations long termistes, présenterait «un point d’entrée très intéressant», selon Attijari Intermédiation.

Maroc Telecom s’apprête à lancer un programme de rachat d’actions de 3,4 milliards de DH  

Le Conseil déontologique des valeurs mobilières (CDVM) vient de valider un programme de rachat d’actions que s’apprête à lancer l’opérateur historique Maroc Telecom en vue de réguler son cours en Bourse.
Le programme établit un maximum de 16 millions d’actions (1,82% de l’actuel capital de Maroc Telecom) comme plafond de titres à détenir par l’opérateur pour l’exécution de son programme de rachat. Le montant maximum du programme est quant à lui fixé à 3,4 milliards de  DH.
L’opération devrait s’étaler sur 18 mois, du 10 décembre 2009 au 10 juin 2011. Enfin, l’exécution du programme de rachat se conformera à un prix minimum unitaire de vente de 130 DH et à un prix maximum unitaire d’achat de 210 DH. Toutes ces dispositions demeurent néanmoins soumises à l’autorisation de l’AG du groupe qui se réunira le 3 décembre prochain.