Focus de la semaine du 19/04/2010

Rachat d’actions : huit programmes sur quinze ont été actifs en mars

Les programmes de rachat d’actions en vue de réguler le cours sont de moins en moins actifs. Au cours du mois de mars, seuls huit programmes sur les quinze que compte la Bourse de Casablanca ont donné lieu à des opérations. Addoha, Atlanta, Auto Hall, BCP, BMCI, Samir et Stokvis n’en ont effectué aucune.
Le volume le plus imporant dans le cadre de ces programmes revient à BMCE Bank. Après avoir acquis au cours du mois 470 805 actions, au cours moyen de 258,70 DH, la banque a cédé la totalité de ses titres détenus en propre, soit 12,59 millions d’actions au prix de 267 DH, à la CGI dans le cadre de la prise de participations croisées entre les deux sociétés. Le deuxième programme le plus actif est celui de Maroc Telecom. L’opérateur ne détenait aucune action au début du mois de mars, mais il a procédé à l’achat de plus de 111 000 titres avant d’en vendre 104 000. Alliances, Salafin et Cartier Saâda ont également effectué quelques opérations, avec plus d’actions vendues qu’achetées pour la première société contre un solde de rachat positif pour les deux dernières.

LGMC sera radiée de la cote le 10 juin prochain

Le nombre des sociétés cotées sera bientôt réduit à 75. La Bourse de Casablanca vient en effet d’annoncer la radiation de la valeur LGMC de la cote. La décision prendra effet le 10 juin prochain et concernera également les lignes secondaires cotées de la société, notamment ses droits d’attribution. Notons que la radiation de LGMC fait suite à l’Offre publique de retrait (OPR) initiée en février dernier sur les actions de la société par Mutandis SCA et Jaybo Sarl, afin d’offrir aux actionnaires minoritaires l’opportunité de se retirer de son capital après qu’ils en soient devenus les actionnaires de référence fin 2009.

La rémunération des dépôts à terme sur 12 mois en légère hausse

Après avoir aligné trois mois consécutifs de baisse, la rémunération moyenne des dépôts à terme (DAT) sur 12 mois a repris légèrement en février dernier. Selon les dernières statistiques de Bank Al-Maghrib, le taux moyen pondéré (TMP) de ces dépôts s’est établi à 3,69%, soit 12 points de base (pb) de plus qu’en janvier. Cela dit, par rapport à la même période de 2009, la rémunération affiche toujours une baisse de 31 pb, le TMP ayant atteint 4% en février de l’année dernière. Par ailleurs, le taux des DAT sur six mois a marqué une légère baisse de 8 pb par rapport à janvier, à 3,25%.

Bourse : encore une baisse à court terme avant la reprise

Selon les analystes de CFG Marchés, la reprise du marché boursier casablancais n’est pas pour bientôt. «Les différents signaux, aussi bien fondamentaux que techniques, laissent entrevoir un potentiel additionnel de baisse du marché avant toute reprise durable à moyen terme», note la société de Bourse. Elle précise que le contexte macroéconomique international n’est toujours pas favorable, avec une reprise timide des principaux partenaires du Maroc et des prix des matières premières toujours volatils. Quant aux perspectives 2010 des sociétés cotées, les analystes de CFG estiment que les discours de croissance ont été peu précis lors des récentes publications. Ils recommandent à cet effet d’adopter une approche sélective en Bourse, en maintenant les positions sur les valeurs défensives et en saisissant les opportunités qu’offrent les valeurs cycliques.