Focus de la semaine du 16/11/09

Société Générale et SOS?Villages d’enfants lancent la 1ère carte caritative au Maroc

Société Générale Maroc concilie business et responsabilité sociale. La banque vient de lancer la 1ère carte bancaire caritative au Maroc en partenariat avec l’Association de soutien à l’enfance défavorisée, SOS Villages d’enfants.
La carte caritative portant les logos de Société Générale et SOS Villages d’enfants s’apparente à une carte standard permettant des opérations de retrait et de paiement électronique ajoutées à un ensemble de services complémentaires de chéquier accessibles depuis les guichets automatiques de la banque dont la commande de chéquier. Cette carte est par ailleurs proposée en deux formules avec des possibilités variables en termes de plafond et de fonctionnalités. Ces deux formules sont accessibles aux prix de 120 DH et 170 DH, soit une majoration de 30 DH pour chacune des cartes en comparaison aux offres standards comparables de la banque.
Et c’est là toute la portée caritative de cette offre puisque c’est ce supplément, renchéri d’une contribution de la banque de 30 DH aussi, qui sera reversé à l’association SOS Villages d’enfants. Pour chaque souscription ce seront donc 60 DH qui devraient aller à l’association.
Celle-ci pourra, pour l’équivalent de 5 cartes souscrites, couvrir la prise en charge d’un enfant.

La hausse se profile clairement pour la valeur Addoha, selon Attijari Intermédiation

Les analystes d’Attijari Intermédiation recommandent aux investisseurs les plus actifs de prendre des positions sur le titre du promoteur immobilier Addoha au prix de 108 DH (tout juste le cours de la valeur observé en début de semaine), étant attendu que l’action parvienne à court terme à 114 DH. Cette recommandation est par ailleurs assortie d’un stop loss de 105 DH.
L’argumentaire des analystes évoque d’abord la  tendance baissière dans laquelle évolue le titre Addoha depuis le 18 juin dernier et qui lui a fait abandonner 28% de sa valeur, passant de 150 DH à 108 DH.
S’appuyant sur de récents indicateurs techniques, les analystes d’Attijari annoncent néanmoins la fin imminente de la baisse. Partant, c’est un retournement de tendance positif qui est anticipé et il pourrait mener la valeur jusqu’au cours de 114 DH. Ce scénario est d’ailleurs soutenu par des indicateurs attestant que le titre est actuellement survendu.

Pas de reprise pour l’indice de toutes les valeurs, Masi, dans l’immédiat

La reprise à la Bourse de Casablanca du Masi, indice de toutes les valeurs, n’est pas pour l’instant. Dans une récente note d’analyse mensuelle, les analystes d’Attijari Intermédiation ont émis que l’hypothèse d’une véritable reprise du Masi reste peu probable. Des indicateurs techniques le confortent, dont notamment la baisse de la volatilité du marché et la régression des volumes.
Cela dit, le Masi devrait continuer d’évoluer entre 10 564 et 11 028 points (10 585,16 points au 9 novembre). Toutefois, le franchissement de la barre des 11 028 points pourrait libérer un potentiel de hausse. Partant, il est recommandé aux investisseurs les plus actifs de profiter des allers-retours de l’indice dans cet inervalle.