Focus de la semaine du 1/03/2010

L’activité d’Afriquia Gaz ne connaît pas la crise. En 2009, le leader national du marché de l’emplissage et de la distribution de GPL (Gaz de pétrole liquéfié) a réalisé des performances commerciales et financières en nette évolution.

Afriquia Gaz réalise un bénéfice net en hausse de 12% en 2009, à 293 MDH

L’activité d’Afriquia Gaz ne connaît pas la crise. En 2009, le leader national du marché de l’emplissage et de la distribution de GPL (Gaz de pétrole liquéfié) a réalisé des performances commerciales et financières en nette évolution. La stratégie adoptée après la fusion de la société avec Somepi continue donc d’apporter ses fruits.
Les ventes du distributeur ont dépassé en 2009 la barre des 800 000 tonnes, marquant une augmentation de 2% par rapport à 2008. La part de marché d’Afriquia se maintient ainsi à 42%, un niveau qui confirme sa position de leader.
Grâce à une bonne maîtrise des charges opérationnelles et à l’optimisation de tous les mayons de la chaîne logistique, le résultat d’exploitation s’affiche en hausse de 4%, à 380,4 MDH. Ceci, conjugué à un retour à l’équilibre du résultat non courant, permet au bénéfice net de la société de de croître de 12% pour s’établir à 293,1 MDH. Compte tenu de ces bonnes performances, le management d’Afriquia a décidé la distribution d’un dividende de 70 DH par action, en hausse de 4% par rapport à 2008.

Attijariwafa bank atteint 4 milliards de DH de bénéfice net part du groupe en 2009

Malgré un contexte bancaire difficile, Attijariwafa bank s’est distinguée en 2009 par des réalisations remarquables. Sur la période, les ressources de la clientèle du groupe enregistrent une une progression de 1,7% pour se fixer à 154,2 milliards de DH. Pour sa part, l’encours net consolidé  des crédits à la clientèle s’accroît de 12,8%, à 122,3 milliards de DH. Une appréciation redevable aux crédits à l’équipement qui progressent de 58,5%, et dans une moindre mesure aux crédits immobiliers qui se renforcent de 11,7%.
Dans ce sillage, Attijariwafa bank affiche un Produit net bancaire (PNB) consolidé en appréciation de 20,9%, à 13,3 milliards de DH. Cette croissance recouvre une hausse de 5,8%, à 7,4 milliards de DH de la marge d’intérêt, et une légère augmentation de 2,4%, à 2,2 milliards de DH de la marge sur commissions.
Mais elle reste surtout tirée par un bond de 131,7%, à 3,1 milliards de DH du résultat des activités de marché, justifié en essentiellement par les plus-values réalisées sur la cession de 15% du capital de Wafasalaf et de 24% du capital du Crédit du Maroc.
Au final, le résultat net part du groupe s’accroît de 26,2%, à 3,94 milliards de DH, correspondant à une marge nette de 29,7%. Compte tenu de ces réalisations, le management de la banque distribuera un dividende de 6 DH par action, en progression de 20% par rapport à 2008.

Alliances émet un emprunt obligataire convertible en actions d’un milliard de DH

Alliances développement immobilier (ADI) a obtenu le 19 février le visa du Conseil déontologique des valeurs mobilières (CDVM) pour l’émission d’obligations ordinaires et convertibles en actions d’un montant global d’un milliard de DH. Cet emprunt est réservé aux investisseurs institutionnels de droit marocain et étranger. Ils pourront y souscrire.  
Techniquement, l’émission devrait être répartie en 4 tranches. La première et la troisième sont composées d’obligations ordinaires, respectivement cotées et non cotées. La seconde et la quatrième tranche consistent, elles, en obligations convertibles en actions, dans l’ordre cotées et non cotées.