Focus de la semaine

Engagée, tout comme sa holding mère, dans un processus global de restructuration, Onapar, le bras armé d’Ona dans les métiers de l’immobilier, réalloue les fonds propres entre ses différentes filiales.

Onapar remonte le cash excédentaire de sa filiale Marodec
Engagée, tout comme sa holding mère, dans un processus global de restructuration, Onapar, le bras armé d’Ona dans les métiers de l’immobilier, réalloue les fonds propres entre ses différentes filiales.
En effet, Onapar vient d’opérer une réduction de capital non motivée par des pertes de sa filiale à 100% Marodec (Marocaine de développement et de construction). Ce qui a fait passer le capital de celle-ci de 5,25 MDH à 1 MDH. Cette remontée du cash excédentaire permet à Onapar d’accroître sa capacité d’autofinancement pour les autres projets en cours tels Bahia (projet sur 500 hectares à Bouznika) et Amelkis III.
Rappelons que la filiale immobilière du premier holding marocain privé revient en force depuis le début de l’année avec un chiffre d’affaires 2007 de 511 MDH et un RNPG (résultat net part du groupe) de 228 MDH. De même que la valeur nette (d’endettement) de son portefeuille d’actifs s’est hissée, à fin juin 2008, à 3,7 milliards de DH contre 2,65 milliards à fin 2007 (+38%). Ce qui représente, désormais, 11% de l’actif net réévalué global d’Ona et honore son statut de relais de croissance.

Société Générale et BMCI augmentent leur capital par apport en numéraire
Après l’emprunt perpétuel de BMCE Bank et le programme d’émission obligataire de Crédit du Maroc, c’est au tour de la Société Générale Maroc (filiale de la banque française Société Générale) et de BMCI (filiale de BNP Paribas) de mobiliser des fonds.
Pas d’appel public à l’épargne, les deux banques réalisent des augmentations de capital exclusivement réservées à leurs actionnaires actuels. Le CDVM a visé le 14 novembre les notes relatives à ces deux opérations.
L’augmentation de capital de la Société Générale porte sur un montant de 750 millions de DH. Soit 2,5 millions d’actions à souscrire à 300 DH par titre, en prenant en compte une prime d’émission de 200 DH. La période de souscription est fixée entre le 3 et le 22 décembre 2008. L’opération de BMCI porte quant à elle sur près de 2,14 millions d’actions émises à 701,15 DH l’action (soit une prime d’émission de 601,15 DH). L’opération se chiffre donc à près de 1,5 milliard de DH. La période de souscription est prévue du 28 novembre au 24 décembre.

BMCE Capital Gestion lance un fonds contractuel grand public
Marchant sur les pas d’Attijariwafa bank, BMCE Bank s’apprête à lancer son fonds commun de placement (FCP) contractuel. Ouvert au grand public, «FCP Capital Sûr» a déjà obtenu le visa du Conseil déontologique des valeurs mobilières (CDVM) le 13 novembre 2008. Ce fonds offre une stratégie de gestion monétaire associée à un contrat de swap de performance. Concrètement, il permet de bénéficier d’une garantie de capital de 100% du montant investi et de profiter de la participation à la performance de 5 valeurs de la Bourse de Casablanca à travers un contrat de swap.
Deux conditions pour bénéficier de ces deux avantages. D’abord, souscrire au fonds, du 24 novembre (date de commercialisation du fonds) au 11 décembre 2008. Ensuite, conserver ses parts jusqu’à l’échéance du 10 décembre 2010. «FCP Capital Sûr» sera géré par BMCE Capital Gestion avec BMCE Bank comme dépositaire.