Focus de la semaine

Le spécialiste de la peinture de bà¢timent coté à  la Bourse de Casablanca, Colorado, vient d’ouvrir une nouvelle usine à  Dar Bouazza pour un investissement de 50 MDH financé à  hauteur de 50% par les fonds propres de l’entreprise.

Colorado ouvre une usine à Dar Bouazza
Le spécialiste de la peinture de bâtiment coté à la Bourse de Casablanca, Colorado, vient d’ouvrir une nouvelle usine à Dar Bouazza pour un investissement de 50 MDH financé à hauteur de 50% par les fonds propres de l’entreprise.
Construite sur un terrain de 9 hectares, elle répondra aux besoins d’extension des capacités de stockage et de production de la société pour satisfaire la forte croissance de l’activité attendue à moyen et long terme.
En outre, la nouvelle unité permettra la modernisation des machines, l’amélioration du système de production et le respect des normes européennes relatives à la sécurité et à l’environnement.
Le déménagement de Colorado de l’ancien site de Aïn Sebaâ vers Dar Bouazza se fera en deux étapes. Dans un premier temps il sera procédé au transfert de l’atelier des peintures à base d’eau et des activités de stockage. Par la suite interviendra le déménagement des bureaux administratifs et de l’usine de produits à base de solvants.La nouvelle unité industrielle livrera ses premières fabrications à partir de mars 2009.

CFG Group lance un OPCVM?spécialisé dans l’immobilier
CFG Group vient de lancer un fonds commun de placement (FCP), destiné à saisir les opportunités du marché immobilier. Commercialisé à l’intention des personnes physiques et morales, l’OPCVM baptisé CFG construction ratisse large puisqu’il mise aussi sur les producteurs de matériaux de construction et les sociétés dont le chiffre d’affaires est fortement corrélé au secteur de l’immobilier.
Dans les faits, le fonds sera en permanence investi à hauteur de 60% au moins de ses actifs, hors titres d’OPCVM actions et liquidités, en actions, certificats d’investissement et droits d’attribution ou de souscription, cotés à la Bourse de Casablanca ou sur tout marché réglementé, en privilégiant l’investissement dans les actions liées au marché immobilier, bâtiment et matériaux de construction au Maroc. Et conformément à la réglementation, le fonds pourra même consacrer 10% tout au plus de son actif net à des opérations de placement en devises à l’étranger. Doté d’un apport initial d’un million de DH, la valeur liquidative est fixée à 100 DH. La durée minimale de placement recommandée est de 5 ans.

Label’Vie s’apprête à lancer un programme de rachat d’actions

En vue de réguler son cours sur le marché boursier, Label’Vie s’apprête à lancer un programme de rachat d’actions. Les modalités de cette opération seront soumises pour examen à l’Assemblée générale ordinaire convoquée pour le 24 novembre. Les modalités de rachat proposées portent sur 5% du capital. La fourchette de prix d’achat et de vente suggérée (hors frais) est fixée entre 1 150 et 1 650 DH. La durée proposée pour le programme de rachat est établie à 18 mois. Ce coup de pouce au cours de Label’Vie est pour le moins bienvenu. La correction qui sévit sur le marché casablancais aura porté l’estocade au spécialiste de la grande distribution. Entre la séance du 27 et du 28 octobre, l’action aura vu son cours passer de 1 160 à 1 132 DH. Depuis, le titre a certes épongé ses pertes, mais il ne varie plus du tout, ni à la hausse ni à la baisse.