Energie : la Samir a réussi à  redresser la barre

Le secteur énergétique a réussi à  redresser la barre à  fin juin comparativement au premier semestre de l’année dernière.

L’activité des deux sociétés du secteur a généré un volume d’affaires de 26,5 milliards de DH, en croissance de 8,4% tandis que les bénéfices se sont envolés de 28,6%, si situant à 514,50 MDH.
D’abord, les revenus d’Afriquia Gaz ont augmenté de 7% pour atteindre près de 2 milliards de DH. Cette prouesse tient à l’appréciation de son volume de ventes de 4,8% à 485 764 tonnes métriques en dépit d’un contexte toujours concurrentiel. Par contre, le résultat d’exploitation a reculé de 4,4% à 315,50 MDH à cause d’une hausse des dotations d’exploitation de 11,6% et des autres charges et produits d’exploitation de 16,2%. Par ailleurs, l’amélioration du résultat financier a réussi à hisser le résultat net part du groupe de 3,4% pour totaliser 221,50 MDH.

Parallèlement, Samir a sorti la tête de l’eau, bénéficiant en ce semestre du redressement de la demande nationale sur les carburants. Ainsi, elle a amélioré ses ventes de 14% grâce notamment au bon comportement des ventes du gasoil qui ont progressé de 37%. Du coup, le chiffre d’affaires s’est établi à 24,6 milliards de DH, en hausse de 8,5%. Conjugué à une maîtrise des charges opérationnelles, le résultat d’exploitation a augmenté de 43,3% pour se situer à 758 MDH. Par ailleurs, grâce à l’amélioration du résultat financier de 214% à 413 MDH, le résultat net part du groupe s’est envolé de 57,5% pour s’inscrire à 293 MDH.