Energie : Baisse de marges de raffinage pour la Samir

Les indicateurs financiers de la Samir replongent après une année 2010 de fort redressement. Le chiffre d’affaires du raffineur de Mohammédia affiche certes une augmentation de 32% au 30 juin 2011, sous l’effet de l’envolée des cours du pétrole et de l’accroissement de 6% des ventes de la société, à 3,4 millions de tonnes, et ce, malgré la percée des produits pétroliers importés au cours du premier semestre. Mais la rentabilité opérationnelle de la Samir a reculé de 36%, à 472 MDH, et son bénéfice net a chuté de 43,7%, à 241,5 MDH. Ces contre-performances s’expliquent par les tensions observées sur le marché pétrolier durant les six premiers mois de l’année, qui se sont traduites par  une baisse significative de la marge de raffinage, ainsi que par la dépréciation du dollar par rapport au dirham.

Par contre, pour Afriquia Gaz, le premier semestre 2011 a été nettement plus positif. La quantité de Gaz de pétrole liquéfié (GPL) distribuée par la société s’est établie à 430 000 tonnes au 30 juin, soit un accroissement de 3% par rapport au premier semestre 2010. Ceci, conjugué à la hausse des prix de reprise, a permis au chiffre d’affaires de se bonifier de 10%, à 1,8 milliard de DH. Le résultat d’exploitation d’Afriquia a, lui, enregistré une progression plus importante pour atteindre 285,5 MDH (+16,4%). Cette performance résulte de la bonne maîtrise des charges opérationnelles, élément qui représente le point fondamental de la stratégie de l’entreprise. Du coup, le résultat net de la société s’apprécie de 16% pour s’élever à 198 MDH.
Notons que les fonds propres d’Afriquia Gaz ont augmenté de 6%, passant à 1,74 milliard de DH.