Encore une fois, ceux qui se sont dirigés vers la Bourse auront fait le meilleur choix. Au cours de ce premier trimestre,

OPF, OPM, OPO ou cotation directe : la procédure de première cotation en Bourse peut être initiée selon l’une de ces quatre formes. Détails.

Conformément aux articles 1.2.13 à  1.2.24 du règlement général de la Bourse des valeurs, il existe quatre procédures de première cotation à  savoir : l’offre à  prix ferme (OPF), l’offre à  prix minimal (OPM), l’offre à  prix ouvert (OPO) et la cotation directe.
C’est l’émetteur qui choisit, en concertation avec son conseiller, la procédure de première cotation qui correspond le plus à  ses objectifs.

L’offre à  prix ferme (OPF)
La procédure de l’offre à  prix ferme consiste à  mettre à  la disposition du public une quantité de titres en fixant un prix ferme.
Les ordres présentés par les souscripteurs sont obligatoirement stipulés à  ce prix. L’allocation des titres se fait suivant un rapport entre l’offre et la demande et en fonction d’une méthode d’allocation préalablement annoncée par la société gestionnaire (Bourse de Casablanca, S.A. à  laquelle est concédée la gestion du marché boursier, en application d’un cahier des charges approuvé par le ministre chargé des Finances).

L’offre à  prix minimal (OPM)
L’offre à  prix minimal consiste à  mettre à  la disposition du public une quantité de titres en fixant un prix minimal de vente. Les souscripteurs présentent leurs ordres à  ce prix ou à  un prix supérieur.

L’offre à  prix ouvert (OPO)
L’offre à  prix ouvert consiste à  mettre à  la disposition du public une quantité de titres en fixant une fourchette de prix. Les souscripteurs présentent leurs ordres à  un cours appartenant à  la fourchette de prix, bornes incluses.

Modification du prix
En concertation avec la société gestionnaire, l’émetteur peut se réserver la faculté de modifier le prix d’offre (OPF), ou le prix minimal (OPM) ou la fourchette de prix (OPO), initialement stipulés, à  condition que l’éventualité en ait été prévue dans le document d’information et que le prix ou la fourchette de prix finalement retenus soient publiés trois jours de Bourse au moins avant la date de clôture des souscriptions.
Cette modification fait l’objet d’une publication par la Société gestionnaire au Bulletin de la cote qui précise les conditions dans lesquelles doivent être confirmés ou modifiés les ordres d’achat précédemment émis.

Centralisation des ordres
Au jour fixé pour la réalisation de la première cotation, la Société gestionnaire centralise les ordres d’achat que lui transmettent les sociétés de Bourse.
Elle n’accepte que les ordres d’achat stipulés au prix de l’offre dans le cas d’une offre à  prix ferme (OPF) ou à  un prix supérieur ou égal au prix minimal dans le cas d’une offre à  prix minimal (OPM) ou à  un prix appartenant à  la fourchette de prix dans le cas d’une offre à  prix ouvert (OPO). Cours d’introduction
Si l’offre est satisfaite, le cours de la première cotation est celui du prix de l’offre, dans le cas de l’offre à  prix ferme.
Dans le cas de l’offre à  prix minimal ou à  prix ouvert, le cours se dégage de la confrontation de l’offre et de la demande et tient compte de la demande exprimée dans le cadre du placement.

La procédure de cotation directe
L’introduction d’une valeur selon la procédure de cotation directe est réalisée dans les conditions de négociation habituellement pratiquées sur le marché.
Avec l’accord de la société gestionnaire sur les conditions d’admission et le calendrier de l’opération, et pour l’introduction des titres, la cotation directe peut comporter la mise à  disposition du marché d’une quantité de titres destinés à  être cédés sur le marché le premier jour de cotation.
La publication d’un avis par la société gestionnaire au Bulletin de la cote est faite au moins cinq jours de Bourse avant la date de première cotation.
Cette publication annonce l’introduction d’une valeur selon la procédure de cotation directe et précise le prix d’introduction ainsi que le mode de cotation de la valeur.

Cette rubrique est la vôtre. N’hésitez pas à  adresser vos remarques, questions et suggestions à  La Vie éco ([email protected]) ou en contactant directement L’école de la Bourse ([email protected])