Encore un potentiel de hausse de 6% pour le titre, selon BMCE Capital Bourse

Si le secteur coté des technologies de l’information a les faveurs des investisseurs ces dernières semaines, tous les titres qu’il intègre n’en profitent pas équitablement.

Si le secteur coté des technologies de l’information a les faveurs des investisseurs ces dernières semaines, tous les titres qu’il intègre n’en profitent pas équitablement. Preuve en est la situation de la valeur M2M Group. L’action du spécialiste de la Transaction électronique sécurisée (TES) affiche certes une croissance de 5,60%, sur le mois de janvier 2010, soit un cours qui passe de 501 à 529 DH. Mais à s’intéresser au cours de la valeur sur une plus grande période, il ressort que M2M est plutôt malmenée par le marché. A tort, juge BMCE Capital Bourse (BKB).

Dans une récente note de recherche, les analystes de la société de Bourse ont démontré tout l’attrait du titre M2M. En bout de course, une recommandation à l’achat avec un objectif de cours de 584 DH qui dégage un potentiel de hausse de 6,4%, sur la base du cours de 549 DH observé le 1er février 2010.

Et les arguments ne manquent pas pour justifier cette valorisation. «M2M a su développer au fil des années une expertise avéré´e dans les domaines varié´s de la TES. Grâce a` la solidité de son portefeuille clients et à` la diversité de ses dé´bouché´s, tant par pays que par segment, le groupe affiche des agrégats financiers plutôt satisfaisants compte tenu du contexte économique actuel», résument les analystes de BKB. 

Pour cause, le groupe ne manque pas d’atouts. M2M est en effet le précurseur de la TES dans  les secteurs marocains du crédit à la consommation et de l’assurance. De même, le groupe parvient à maintenir ses parts de marché sur les segments matures tout en pénétrant davantage les projets de biométrie et de e-gov.

Sur le plan commercial, M2M a dégagé un chiffre d’affaires de 95,4 MDH en 2008, affichant un taux de croissance annuel moyen de 15% depuis 2006 en capitalisant essentiellement sur la multiplication du nombre de contrats clients qui passe de 16 à 35 sur la période susmentionnée. Par ailleurs, la société parvient à maintenir ses marges à un niveau largement supérieur à la moyenne sectorielle. Sans compter que la capacité d’endettement du groupe demeure quasi intacte, lui permettant de faire face à de nouveaux investissements, notamment en recherche et développement. Enfin, le secteur marocain de la TES offre des perspectives de croissance favorables et M2M entend bien en profiter via sa stratégie de développement visant la consolidation du positionnement sur ses métiers de prédilection, la pénétration de nouveaux domaines concernés par la dématérialisation des flux et la saisie d’éventuelles opportunités de croissances externes.
Ce qui fait que sur le plan des perspectives financières, BKB table pour M2M sur un chiffre d’affaires consolidé de 103,9 MDH en 2009 et de 111,7 MDH en 2010, pour des résultats nets part du groupe respectifs de 28 MDH (+9,2%) et de 31,3 MDH (+11,9%).