Divers : Med Paper, Risma et Stroc Industrie se sont une fois enfoncées dans le rouge

Lydec et Sothema ont tiré la capacité bénéficiaire du secteur vers le haut.

Le reste des sociétés de la cote a dégagé des revenus en baisse de 2,1%, à 11,9 milliards de DH. Le bénéfice net, lui, a chuté de 67,7% pour totaliser 153 MDH. Ce résultat a été tiré vers le bas par Stroc Industries et Risma qui ont clôturé l’année 2012 avec des déficits respectivement de 139 MDH et 199 MDH. La première en raison de la dégradation du volume d’activité, impacté par un conflit social, et la seconde à cause de l’impact des frais de restructuration pour assainir son portefeuille. Med Paper n’est pas en reste puisque son résultat est également dans le rouge, à -15 MDH.  Même la CTM, Nexans et Promopharm ont contribué à affaiblir le résultat global en raison de la baisse des bénéfices de la première de 17,3%, à 23 MDH, suite entre autres à l’acquisition de nouveaux camions et à la hausse du prix du gasoil. Nexans, elle, a dégagé un bénéfice de 7,4 MDH, soit -80,4% par rapport à 2011 alors que Promopharm a réalisé une baisse de 4,2%, à 66 MDH.

A l’inverse, Lydec a réussi à hisser ses profits de 18,5%, à 274 MDH grâce à la croissance des volumes de vente de l’électricité de moyenne et de basse tension de 3,3% et de l’eau de 4,4%. Parallèlement, DLM affiche un bénéfice en progression de 3,4%, à 30 MDH et Sothema un résultat en hausse de 31,2%, à 96,2 MDH, consécutivement à l’amélioration de son volume d’affaires de 8,7% et de son résultat d’exploitation de 28%. La même situation prévaut pour Timar dont le résultat net s’est apprécié de 14,8%, à 9,3 MDH.