Divers : Les autres sociétés de la côte ont pu améliorer leur rentabilité

Le bénéfice s’est situé à  242MDH, soit plus que le double des réalisations de l’année précédente.

Les autres sociétés de la cote, représentant l’hôtellerie, le transport, les services aux collectivités ou encore l’ingénierie et biens d’équipement, se sont démarquées en réalisant un bénéfice de 264 MDH, en croissance de 150%. Cela est redevable à Risma et Stroc Industrie qui ont renoué avec la croissance, enregistrant des bénéfices de 2,80 MDH et 5,50 MDH respectivement. La première grâce à la progression de l’exploitation de son parc arrivé à maturité ainsi qu’à la fermeture de trois unités structurellement déficitaires et la seconde consécutivement à la hausse des revenus de 76%, à 246 MDH. Pour leur part, Sothema et Promopharm, sociétés du secteur pharmaceutique, ont hissé leurs bénéfices à 59 MDH et 47 MDH, soit des hausses de 59,5% et 22,6%. Par ailleurs, le résultat net de la Lydec a cantonné son évolution a 6,4% pour atteindre 134,70 MDH en raison notamment de la légère progression des volumes de vente de l’électricité et de l’eau sous l’effet du ralentissement de la demande industrielle. De son côté, CTM a profité d’un résultat non courant pour afficher un profit de 8 MDH contre 736 000 DH à fin juin 2012. Timar, elle, a augmenté son bénéfice de 9,4%, à 5,80 MDH consécutivement à l’accroissement de ses revenus de 6% à 108 MDH. Cependant, Nexans, Med Paper et DLM ont contribué négativement aux réalisations du compartiment avec des déficits de l’ordre de 4,20 MDH et 24,20 MDH enregistrés par les deux premières. Le résultat de DLM, bien que bénéficiaire, a accusé une baisse de 75,3%, à 7,20 MDH à cause de la non-récurrence de la contribution de DLM Sénégal.