disway : Perspectives prometteuses et valorisation correcte pour le distributeur informatique

Disway s’en est bien tirée en 2010 malgré un contexte plutôt difficile. En effet, dans une année marquée par la conduite de la fusion avec Distrisoft et l’arrivée de nouveaux concurrents sur le marché national de la grossisterie informatique, élément qui a amplifié la baisse des prix, elle a pu limiter la baisse de son chiffre d’affaires à 2,2% en proforma (+42,2% en publié), et inscrire son résultat d’exploitation en hausse de 33,2% (+100% en publié). Les analystes estiment que ces performances sont honorables, et ils s’attendent à des réalisations encore meilleures durant les deux prochaines années. Car en dépit des différentes contraintes liées à la restructuration interne et d’un contexte concurrentiel plus difficile, le champion national de la distribution informatique semble muni de moyens financiers et matériels solides pour maintenir un niveau de rentabilité satisfaisant. Sa stratégie de développement, axée sur plusieurs chantiers en cours de finalisation, devrait par ailleurs conforter la réalisation des objectifs commerciaux et financiers fixés par son management.
En effet, Disway axe sa stratégie de développement sur la consolidation des synergies opérationnelles découlant de la récente fusion entre Matel PC Market et Distrisoft ; la préservation des parts de marché et le développement de relais de croissance à l’export ; l’achèvement de la mise en service de la nouvelle plateforme logistique durant le troisième trimestre 2011 dans le but de réduire les coûts de stockage et améliorer la qualité de service ; la rationalisation du besoin en fonds de roulement et la maîtrise du risque de change ; et la mise en place d’un site de e-commerce afin de multiplier les opportunités commerciales et fluidifier les transactions. Ces différents chantiers devraient mobilier une enveloppe d’investissement de 55 MDH en 2011, dont 40 MDH pour la construction de la nouvelle plateforme logistique (8 000 mètres carrés couverts).
Par ailleurs, à l’international, Disway compte recapitaliser sa filiale tunisienne, dont le chiffre d’affaires 2010 s’élève à 129 MDH, afin de profiter de la relance économique attendue de ce marché après une période d’instabilité politique.
Compte tenu de ces éléments, les analystes de BMCE Capital Bourse tablent pour Disway sur la réalisation d’un chiffre d’affaires consolidé de 1,95 milliard de DH en 2011, en hausse de 15,2%, et de 2,2 milliards de DH en 2010, soit +12,5%. Le résultat net part du groupe devrait pour sa part progresser de 19,6% en 2011, à 85,6 MDH, et de 17,6% en 2012, à 100 MDH.
Ces perspectives chiffrées font apparaître une valorisation théorique du titre Disway de 559 DH. Ce qui donne un potentiel de croissance en Bourse de 21% à l’action qui cotait 460 DH le 9 mai. Notons enfin que le PER 2011 de Disway et l’un des plus bas du marché (10,1) et que son rendement de dividende prévisionnel dépasse les 5%.