Des journalistes primés

Quatre catégories de prix ont été décernées en marge de l’événement.

La deuxième édition du Salon de la Bourse, qui s’est tenue du 25 au 27 septembre, a apporté cette année, dans son lot d’innovations, les trophées de la communication financière. Une manière pour les dirigeants de la place casablancaise d’encourager la transparence et l’ouverture sur le grand public. Quatre catégories de prix ont été discernées.
Le premier, «Prix de la communication financière», a été remporté par l’ONA, la BCM , Aluminium du Maroc et Ciments du Maroc.
Le deuxième, «Prix de la diffusion de l’information financière», est revenu à Zoubida Lahbabi, responsable de l’Audit interne au sein de Berliet, Houda Sbihi, directeur des Affaires générales chez Berliet Maroc et Zakia Hajjaji, responsable de la Communication à Wafabank.
Le troisième prix, celui du «Meilleur stand», est revenu à l’ONA, BMCE Capital et FinAccess.
Enfin, le quarième prix, «Prix du Meilleur journaliste financier», a été décerné à Abdelkader Haimer d’Al Ittihad Al Ichtiraki pour la presse arabophone et à Afifa Dassouli Yata de La Nouvelle Tribune, à Ouadie Drissi El Bouzaidi de La Vie éco et à Bouchaib El Yafi de l’Economiste pour la presse francophone.

Ouadie, ODB pour la rédaction, est journaliste à La Vie éco depuis 1997. En 1998 cet Iscaeiste de formation a pris la responsabilité du Cahier «Marchés Financiers», puis celle de la rubrique «Votre argent» après le changement de formule de La Vie éco. Parallèllement à son cursus scolaire, M. Drissi a effectué des stages au Centre africain de perfectionnement des journalistes et communicateurs à Taunis sous la houlette du Réseau euro-maghrébin de formation dans les métiers de la communication. Il a également suivi une formation à l’European journalism center (EJC) et une autre dispensée par le Centre de formation et de perfectionnement des journalistes, CFPJ Paris.


Le jury qui a rendu le verdict

Les récipiendaires des différents prix ont été choisis par un jury représentatif de la communauté financière. On notera quand même l’absence du CDVM qui n’a pas pris part aux votes. Le jury était composé d’un représentant de la Bourse de Casablanca (Omar Drissi Kaitouni, directeur du Pôle Marché) ; un rediffuseur de l’information financière (Khalid Ayouch, directeur général de FinAccess) ; un investisseur institutionnel (Salaheddine Benjelloun, directeur financier de la CIMR) ; un représentant de l’Association professionnelle des sociétés de bourse (Younès Benjelloun, président de l’APSB) et ; un représentant de l’Association des gestionnaires de fonds (Saâd Joundi, président de l’ASFIM).