Crédit immobilier : 3,95%, meilleur taux fixe sur le marché

La majorité des emprunteurs acquéreurs sont issus du secteur privé. Le montant maximum empruntable est de 1,8 MDH en moyenne.

Avant de souscrire à un crédit immobilier, il est évidemment primordial d’effectuer une recherche approfondie et une étude des taux d’intérêt proposés. Les modalités de remboursement proposées par les établissements bancaires ou de crédit sont également importantes. Aussi, dans un contexte rudement concurrentiel entre les banques marocaines de la place, il est fortement recommandé de faire jouer cette carte, pour gratter quelques points de base en moins en matière de taux de crédit.

Quels sont les taux fixes et variables les plus intéressants sur le marché actuellement ? Le profil des acquéreurs ? Leurs revenus ou encore leur capacité d’endettement ? Meilleurcreditimmo.ma répond à toutes ces questions, sur la base d’une étude approfondie effectuée sur 3 000 simulations sur sa plateforme, qu’il compte actualiser trimestriellement.

Le meilleur taux fixe en ce moment est de 3,95% HT, hors assurance décès invalidité. En variable, le taux optimal est capé à 4,5% HT, hors assurance décès invalidité.

L’âge des acquéreurs emprunteurs se situe entre un minimum de 20 ans et un maximum de 67 ans, s’établissant en moyenne à 36 ans. 95% des emprunteurs sont des Marocains résidents au Maroc. Ces derniers sont pour la plupart des salariés du secteur privé (72%), tandis que ceux travaillant dans le secteur public représentent 20% de la population étudiée. Les emprunteurs à professions libérales, eux, captent 3%, les retraités 1%. Quant aux 4% restants, ils désignent les chefs d’entreprises.

Au volet rémunération, le total des revenus mensuels des acquéreurs emprunteurs actuellement sur le marché, toutes professions confondues, se situe en moyenne à 24 126 DH.

Par tranche de rémunération, les emprunteurs récoltant un salaire inférieur à 3000 DH représentent un peu moins de 10% du total des emprunteurs, ceux avec des salaires se situant entre 3 000 et 5 000 DH un peu plus que 10%. 18% des emprunteurs reçoivent des salaires variant de 5000 à 8 000 DH, et 19% des salaires entre 8 000 et 12000 DH. 15% des emprunteurs sont représentés par ceux ayant un salaire fluctuant entre 12000 et 18000 DH, et 11% par ceux ayant un salaire se situant entre 18 000 et 24000 DH. Les emprunteurs recevant un salaire entre 24 000 et 35000 DH représentent 11% également, quant à ceux dont le salaire dépasse les 35 000 DH, ils incarnent les 7% restants.

Les emprunteurs rentiers détenant un ou plusieurs biens qui leur génèrent des rentes ou loyers, représentent 6% des acquéreurs emprunteurs, leurs revenus locatifs mensuels fluctuent entre un minimum de 1 200 DH et 106 000 DH avec une moyenne mensuelle de 10946 DH.

credit immobilier
Tranches de prix de vente des biens objet de financement

 

Les professions libérales/chefs d’entreprise perçoivent un CA annuel de 2,9 MDH

 

Profession de l emprunteur
Profession de l’emprunteur

 

 

Type de bien objet de financement
Type de bien objet de financement

 

financement en co emprunt
financement en co-emprunt

Au volet capacité d’endettement, 81% des acquéreurs emprunteurs n’ont pas de crédits en cours en dehors de celui désiré.

Parmi les 19% qui ont d’autres crédits en cours, 78% en ont un seul, 17% en ont deux, et seulement 5% en ont 3.

Le total des revenus mensuels des emprunteurs se situe en moyenne à 24 126 DH, entre un minimum de 1 458 DH et un maximum de 416 667 DH. La capacité mensuelle d’emprunt est en moyenne de 11 556 DH, avec un minimum de 490 DH et un maximum de 575 000 DH. Concernant les emprunteurs ayant des crédits en cours, le total des échéances de ces crédits varie de 570 à 50 600 DH, se situant en moyenne à 11556 DH.

Le montant maximum empruntable est entre 66276 et 95 483038DH, et en moyenne de 1856996DH. Quant au montant du crédit simulé, il oscille entre 25 681 et 8000 000 DH, se situant en moyenne à 903 678DH. Les apports en fonds propres sont en moyenne de 203 954 DH. Le taux d’endettement est quant à lui de 3% en moyenne, et de 45% maximum.

Sur l’échantillon des 3000 acquéreurs potentiels, 51% n’a pas encore trouvé le bien objet du financement.

Par catégorie de biens, 84% des acquéreurs emprunteurs comptent acquérir des appartements, 7% des villas construites, 4% des terrains avec un projet prévu de construction sur le court terme, 2% des terrains nus et 2% des maisons marocaines.

Le prix de vente moyen des biens objet de financement est de 1,3 MDH. 10% de ces biens coûteraient moins de 250 000 DH, 22% entre 250000 et 500 000 DH, 23% entre 500000 et 800000 DH, 17% entre 800000 et 1,2 MDH, 12% entre 1,2 MDH et 1,8 MDH, 6% entre 1,8 et 2,4 MDH, 4% entre 2,4 et 3,5 MDH, et 5% représentent les biens dépassant les 3,5 MDH.

Pour 92% des biens, il s’agit de résidences principales. Quant aux résidences secondaires ou aux investissements locatifs, ils représentent 8% des biens objet du financement.

Enfin, 89% des demandes concernent un crédit immobilier classique dont 91% representent un financement en co-emprunt, et 11% concernent un rachat de crédit immobilier.

Depuis son lancement le 3 octobre 2019, un peu plus de 3 000 personnes ont effectué une simulation de crédit immobilier sur Meilleurcreditimmo.ma et ont pu accéder à plus de 25 000 offres personnalisées de différentes banques marocaines, soit une moyenne d’environ 8 offres personnalisées, générées par personne. A noter, par ailleurs, que le délai d’obtention d’une simulation écrite de la part d’une seule banque est estimé à quelques heures pour un cas simple de financement et à plusieurs jours, voire plusieurs semaines pour un cas complexe, à savoir de crédit en co-emprunt ou d’un financement immobilier nécessitant le rachat d’un ou plusieurs crédits en cours.