Comment fonctionnent les clubs d’actionnaires

Les actionnaires peuvent se regrouper en club pour organiser leurs activités.
Le club est parrainé par l’émetteur.
Il offre des services à ses adhérents et leur facilite la gestion
de leurs actions.

Si le nombre des clubs d’actionnaires ne cesse d’augmenter sous d’autres cieux, c’est parce qu’ils répondent à un besoin précis. Ils apportent à leurs membres une information économique, financière et commerciale régulière, un contact personnalisé et direct avec les dirigeants et leur permettent de mieux connaître l’entreprise et ses produits. Au Maroc, le concept en est encore à ses balbutiements. La Bourse de Casablanca, à travers son école, en avait fait la promotion. Elle avait en effet réuni, en mars dernier, émetteurs et actionnaires pour leur expliquer le mécanisme, ses avantages, mais aussi ses limites.
La nécessité d’introduire ce genre de structures au Maroc s’avère impérieuse, surtout que la plupart des entreprises cotées ne communiquent qu’à l’occasion des rares rendez-vous annuels (publication de résultats, assemblées générales…).

De quoi parle-t-on au juste ? Qui peut appartenir à ce genre de clubs ? Qui peut le créer d’abord ? Que gagne l’actionnaire à en faire partie ? Que gagne l’émetteur à le parrainer ? Quelles sont les conditions d’adhésion ?
Disons-le tout de suite, un club d’actionnaires est différent d’une association de défense de leurs intérêts. Il s’agit seulement d’un espace qui donne aux détenteurs des actions d’une société la possibilité de se regrouper et d’organiser des activités. Il n’a pas de personnalité juridique (cf. avis d’expert en page suivante) mais peut être assimilé à un Comité consultatif. N’ayant pas de statut type, ni de texte réglementaire l’organisant, il est parrainé par l’émetteur. Le club peut ainsi se constituer et être géré par le service des relations avec les actionnaires au sein de l’entreprise concernée. Il a pour but d’entretenir une relation plus étroite entre la société et ses actionnaires. Outil d’information, il permet à ses membres de participer à des événements liés à la vie du titre ou de l’entreprise qu’ils détiennent. Ses services sont nombreux et ses membres portent en général le nom de clients-actionnaires.
En créant un club, l’émetteur développe une relation de proximité avec ses actionnaires et instaure un dialogue permanent leur facilitant ainsi la gestion de leurs actions. Il connaît mieux leurs attentes. C’est un outil de fidélisation au capital et aux produits de l’entreprise, qui permet de donner une image de transparence et d’accroître la confiance des actionnaires, ce qui ne peut être que bénéfique pour le cours de bourse. Tous les actionnaires ont en principe le droit de devenir membres du club à condition qu’ils justifient d’un nombre minimum de titres, laissé au libre choix des émetteurs. L’adhésion au club se matérialise par l’octroi d’une carte de membre à ses adhérents.