CNIA SAADA : La compagnie d’assurance fait mieux que ses promesses d’introduction en Bourse

Pour sa première communication financière en tant que société cotée, Cnia Saâda s’en tire à bon compte, avec des indicateurs d’activité et de rentabilité globalement en amélioration en 2010. Et ce n’est pas seulement la performance intrinsèque qu’affiche la compagnie d’assurance (croissance en absolue, parts de marché, rentabilité…) qui fait le caractère positif de l’exercice 2010, dont les grandes lignes avaient été déjà dévoilées au moment de son introduction en Bourse, en octobre 2010, mais également le taux de réalisation des objectifs annoncés dans son business plan d’inscription à la cote.
En effet, de la première à la dernière ligne du compte de résultats, Cnia Saâda fait mieux que prévu, et ce, malgré la dégradation de l’activité «Vie», dont les primes ont reculé de 0,4%, à 510 MDH, et dont la performance opérationnelle a dévissé avec un résultat technique qui vire au rouge (-61 MDH contre +57 MDH en 2009). Le chiffre d’affaires global s’est apprécié de 5,1%, contre une stagnation anticipée, pour s’établir à 2,97 milliards de DH, ce qui a permis au troisième assureur du pays de préserver ses parts de marché à près de 14%. Il a même consolidé celles de ses branches principales, notamment l’automobile, où il accapare le fauteuil de leader.
Le résultat technique global enregistre, lui, une forte amélioration de 22% par rapport à 2009, à 489 MDH, contre une croissance de 10,4% prévue dans le business plan de l’introduction en Bourse. Au final, le bénéfice net s’accroît de 7,7% pour s’élever à 303 MDH, soit 3 MDH de plus que le résultat budgété. Ce qui situe la rentabilité des fonds propres (ces derniers s’élèvent à 2,47 milliards de DH) à 12,8%, un niveau qui reste largement inférieur à celui du leader du compartiment Assurance de la cote, dont la rentabilité financière caracole à 27%.
Il faut dire que l’absorption en 2009 de la compagnie Es-Saâda, quand bien même renflouée et relativement assainie, laisse encore des poches d’optimisation chez la filiale du groupe Saham. Il s’agit essentiellement de faire baisser davantage le ratio combiné de l’activité «Non Vie» et d’améliorer le rendement du portefeuille de placements affectés aux opérations d’assurance. En attendant, les actionnaires percevront un dividende de 22 DH par action au titre de l’exercice 2010. Ce qui correspond à un taux de distribution du bénéfice relativement faible (30%), qui fixe le rendement de l’action Cnia à 1,7% seulement compte tenu du cours de 1 250 DH du 21 mars. Néanmoins, les autres ratios boursiers de la valeur demeurent à un niveau correct. Le PER (rapport entre le cours boursier et le bénéfice par action) représente 17 fois les bénéfices de 2010, et le Price to book (rapport entre la capitalisation boursière et la valeur comptable des fonds propres) se situe à 2.